/sports/soccer
Navigation

Qatar 2022: les partisans du Canada sont fébriles pour le duel contre la Belgique

Qatar 2022: les partisans du Canada sont fébriles pour le duel contre la Belgique
Photo Dave Lévesque

Coup d'oeil sur cet article

DOHA, Qatar | La fébrilité des partisans canadiens était bien palpable autour du stade Ahmad bin Ali 90 minutes avant l’affrontement entre le Canada et la Belgique, le premier match à la Coupe du monde en 36 ans pour la feuille d’érable. 

• À lire aussi: Qatar 2022: pas de bière? Pas si grave

• À lire aussi: Qatar 2022: le Canada perd son premier match 1-0 face à la Belgique

• À lire aussi: Qatar 2022: les Allemands posent un geste fort contre la FIFA avant un match

«Ça fait deux jours que nous sommes ici et nous étions impatients d’arriver au stade», confie Graham, un partisan venu d’Edmonton avec son ami Chris de Yellowknife.

Ce qui est frappant, c’est qu’il y avait des fans de tous les groupes d’âge et de toutes les origines. Prenons par exemple Hakim, de Longueuil.

Qatar 2022: les partisans du Canada sont fébriles pour le duel contre la Belgique
Photo Dave Lévesque

«C’est immense, on attendait ça depuis un moment, on a suivi cette génération dorée et on va assister à ce moment historique.»

Ou encore Carla, une Mexicaine qui a déjà vécu à Montréal et qui est venue pour encourager le Canada avec son fils qui est toujours très attaché à son pays natal.

«C’est incroyable parce que le premier but qu’ils vont marquer sera le premier. De l’histoire.»

Qatar 2022: les partisans du Canada sont fébriles pour le duel contre la Belgique
AFP

Premier but

Puisque Carla en parle, il est vrai que le Canada a un exploit à sa portée contre la Belgique.

«Nous voulons un premier but, nous l’attendons depuis toujours. Nous espérons qu’il n’y aura pas une victoire surprise de la Belgique, nous devons être les favoris», a insisté Lee de Vancouver.

Qatar 2022: les partisans du Canada sont fébriles pour le duel contre la Belgique
AFP

L’homme dans la soixantaine a raison puisqu’à sa seule participation au tournoi, en 1986, le Canada a été blanchi à ses trois matchs de la phase de groupe avant de rentrer à la maison.

Pour David, d’Edmonton, être ici a quelque chose de tout à fait particulier.

«Je me souviens des gars qui ont joué en 1986, j’ai arbitré certains de leurs matchs. C’est super significatif pour moi parce que ça fait tellement longtemps qu’on attend.»

Un rêve

La plupart des partisans à qui nous avons parlé ont utilisé le mot rêve pour décrire les sentiments qui les envahissaient avant la rencontre.

«C’est incroyable, c’est un moment où il faut se pincer. Ça sera fantastique», a lancé Joanne d’Edmonton.

Qatar 2022: les partisans du Canada sont fébriles pour le duel contre la Belgique
AFP

On a aussi noté beaucoup d’espoir, comme si cette équipe ne pouvait pas rater son coup.

«C’est un rêve qui se réalise, c’est impressionnant de voir cette génération prendre forme. On espère quelque chose de grand va se produire», a reconnu Sean de St. Catharines qui est né en 1986, la seule fois que le Canada a participé à la Coupe du monde.

Dilemme

Pour certains, il y avait quelque chose de doux-amer à vivre ces moments au Qatar.

«J’ai des sentiments partagés en raison du pays où nous nous trouvons», a confié Laurie.

Qatar 2022: les partisans du Canada sont fébriles pour le duel contre la Belgique
AFP

Son mari, Skip, a mentionné qu’il fallait juste mettre ça de côté pendant un moment.

«Pendant trois heures, on va oublier un peu ça. On aurait préféré que ce soit ailleurs.»

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.