/sports/tennis
Navigation

Coupe Davis : le match ultime est nécessaire pour le Canada

Coupe Davis : le match ultime est nécessaire pour le Canada
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Félix Auger-Aliassime a sauvé le Canada contre l’Allemagne en quart de finale de la Coupe Davis, jeudi à Malaga, en Espagne, venant à bout d’Oscar Otte 7-6 (1) et 6-4.

• À lire aussi: La formule de la Coupe Davis encore critiquée

• À lire aussi: Les titres en Grand Chelem dans sa mire

Le Québécois porte donc le pointage à 1 à 1 après le revers de Denis Shapovalov en lever de rideau. Le match de double fera donc office de bris d’égalité dans ce duel, la nation triomphante ayant rendez-vous avec l’Italie en demi-finale.

«FAA», sixième au monde, a claque 15 as, remportant pas moins de 89 % de ses échanges avec sa première balle de service. Il n’a offert qu’une seule balle de bris à l’Allemand (65e), se donnant lui-même six occasions de briser.

«Pour moi, et l’équipe bien sûr, j’ai tenté de tout donner. Il y a beaucoup de stress, de tension. J’ai bien servi. Avec chance, on va gagner le prochain match et on va avancer», a déclaré le vainqueur après son triomphe.

Shapovalov surpris

Shapovalov a quant à lui été surpris par Jan-Lennard Struff, pourtant bien moins bien classé que lui. Il s’est incliné en trois manches de 6-3, 4-6 et 7-6 (2) dans le cadre du premier match de la journée.

Coupe Davis : le match ultime est nécessaire pour le Canada
AFP

L’Ontarien a multiplié les erreurs dans ce match qui a duré 2 h 05 min. Il a commis 10 doubles fautes, qui ont en partie effacé les bénéfices de ses 18 as, en plus de 24 fautes directes. Il a notamment laissé passer une balle qu’il croyait hors-jeu avant que celle-ci ne tombe à l’intérieur des limites du terrain au moment où son adversaire profitait d’une balle de bris en troisième manche.

«Shapo» a toutefois fait preuve de résilience, profitant de sa cinquième balle de bris du jeu pour revenir à service égal au neuvième jeu du set ultime, le tout pendant que Struff (152e) servait pour le match. Mais il n’a jamais été dans le coup lors du bris d’égalité.

Il s’agit par ailleurs d’une sixième victoire en neuf affrontements pour Struff contre «Shapo».

-Avec la collaboration de Jessica Lapinski

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.