/finance/pme
Navigation

La confiance des PME au plus bas à la veille des Fêtes

Phishing, mobile phone hacker or cyber scam concept. Password and login pass code in smartphone. Online security threat and fraud. Female scammer with cellphone and laptop. Bank account security.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Le niveau d’optimisme des petites et moyennes entreprises (PME) canadiennes a continué de chuter en novembre, selon le Baromètre des affaires de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI). 

• À lire aussi: La gestion des ressources humaines: un défi pour les PME

• À lire aussi: Les immigrants réclamés comme solution à la pénurie de main-d'oeuvre

Dans l'ensemble, 38 % des propriétaires de PME estiment que leur entreprise se porte bien, contre 18 % qui pensent le contraire.

L'indice de confiance à court terme (trois mois) a chuté de deux points (43,8) en novembre tandis que celui à long terme (sur 12 mois) a atteint son plus faible niveau depuis 2009 (50), à l'exception de celui des récessions de 2008-2009 et 2020, selon les données dévoilées jeudi.

Un indice inférieur à 50 montre qu’il y a moins de propriétaires de PME optimistes que pessimistes pour les prochains mois, a expliqué la FCEI.

«Les coûts d'exploitation élevés, la pénurie de personnel et les augmentations successives des taux d'intérêt rendent l'avenir des PME très incertain. Les perspectives à court et à long terme sont particulièrement faibles dans le secteur du commerce de détail depuis plusieurs mois, ce qui est contraire à ce à quoi on pourrait s'attendre pour la période précédant les Fêtes», a commenté Simon Gaudreault, économiste en chef et vice-président de la recherche à la FCEI.

La confiance des PME québécoises continue de baisser

C’est à l’Île-du-Prince-Édouard (60,9) et au Manitoba (57,9) que l’indice à long terme a atteint un niveau «extrêmement bas, qui sont atteints généralement dans les périodes avoisinant les récessions».

De façon générale, l'Ontario demeure la province la moins optimiste, puisqu'elle se classe au dernier rang pour l'indice à court terme (42,8), et à l'avant-dernier rang pour l'indice à long terme( 49,7).

Au Québec, l'indice à long terme a légèrement augmenté de 0,7 pour s'établir à 50,8 et celui à court terme a diminué de 0,6 pour atteindre 47,9.

«La confiance des PME québécoises continue sa baisse pour le 7e mois consécutif; elle n'a jamais été aussi basse à court terme, à l'exception du grand confinement de 2020 et de la crise économique de 2008. Ces données devraient appeler les décideurs publics à prioriser des mesures qui aideront les PME à surmonter leurs principales embûches», a ajouté François Vincent, vice-président pour le Québec à la FCEI.

Le sondage a été mené en novembre 2022 auprès de 719 membres de la FCEI.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.