/sports/soccer
Navigation

Accomplissement historique pour Ronaldo dans un gain du Portugal

Accomplissement historique pour Ronaldo dans un gain du Portugal
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Sans club depuis qu’il a choisi de se séparer de Manchester United après des derniers mois houleux, Cristiano Ronaldo a mis un baume sur son année 2022 en étant le premier marqueur du Portugal à la Coupe du monde de soccer au Qatar, jeudi.

• À lire aussi: Qatar 2022: le Canada perd son premier match 1-0 face à la Belgique

• À lire aussi: Qatar 2022: pas de maître dans les futurs adversaires du Canada

• À lire aussi: Coupe du monde : l’Allemagne solidaire, le Canada silencieux

L’attaquant de 37 ans, qui a fait les manchettes après avoir critiqué son entraîneur et les dirigeants du club anglais, est demeuré très concentré sur l’objectif de son pays face au Ghana. En larmes au moment de l’hymne national, Ronaldo a attendu la seconde mi-temps pour se mettre en marche.

Déséquilibré par un défenseur ghanéen dans la surface, le joueur vedette a obtenu la grâce de l’arbitre. Il s’est fait justice lui-même en secouant les cordages sur son tir de pénalité, à la 65e minute de jeu.

Ronaldo est ainsi devenu le premier homme à s’inscrire au pointage dans cinq Mondiaux consécutifs. Il compte désormais huit buts lors de cette compétition.

Cristiano Ronaldo
Photo AFP
Cristiano Ronaldo

Le Ghana a temporairement nivelé la marque à la 73e minute quand André Ayew a complété le jeu de Mohammed Kudus. Le pays africain a toutefois été rapidement ramené sur terre, puisque Joao Felix et Rafael Leao ont touché la cible quelques instants plus tard.

Osman Bukari (89e) a redonné espoir aux Ghanéens après la sortie de Ronalo (88e), mais le Portugal a résisté dans les arrêts de jeu. Il s’agit de la première victoire de la Seleçao en ouverture de la Coupe du monde depuis 2006.

Les buts de Cristiano Ronaldo en Coupe du monde

2006: au relais de Figo

Cristiano Ronaldo ouvre son compteur en phase de poules face à l'Iran en marquant le deuxième but du Portugal contre l'Iran (2-0), sur un penalty. La Seleçao, vice-championne d'Europe deux ans plus tôt, va aller jusqu'en demi-finale, battue par la France (1-0). Mais la jeune étoile montante de Manchester United, alors âgé de 21 ans, ne marquera plus. 

Le tournoi marque le passage de relais définitif entre Figo, qui prendra sa retraite internationale après ce Mondial, et Ronaldo. 


2010: un but gag

Ronaldo, avec son premier de ses cinq Ballons d'or en poche (2008), ne marque encore qu'une fois en Afrique du Sud. Il signe un but gag en phase de poules contre la Corée du Nord (7-0), le ballon ayant roulé sur son cou et sa tête avant de revenir dans ses pieds, devant la cage vide...

Mais le Portugal reste muet lors des deux autres matches contre le Brésil et la Côte d'Ivoire (deux fois 0-0) et chute dès les huitièmes de finale contre l'Espagne (1-0). Défaite amère pour la star évoluant alors au Real Madrid: «Comment je l'explique? Posez la question à Carlos Queiroz», le sélectionneur portugais, peste-t-il après l'élimination.


2014: fiasco brésilien

Ronaldo avait emené à lui tout seul le Portugal au Mondial en marquant les quatre buts de sa sélection en barrages contre la Suède (1-0, 3-2). 

Au Brésil, dans un groupe relevé, le Portugal est toutefois humilié d'entrée par l'Allemagne (4-0), avec un Ronaldo transparent, et éliminé dès le premier tour malgré une victoire finale inutile contre le Ghana (2-1). CR7 marque le but de la victoire contre les «Black stars» mais ne célèbre pas cet unique but d'un Mondial raté. 


2018: le bijou espagnol

En Russie, Ronaldo débute fort en faisant du stade olympique de Sotchi son jardin avec un exceptionnel triplé resté dans les mémoires contre l'Espagne (3-3). Il devient alors le joueur le plus âgé (33 ans et 4 mois) à inscrire trois buts dans un match en Coupe du monde. 

Ronaldo enchaine ensuite avec un autre but contre le Maroc. Mais ce Mondial à sa main dérape de nouveau dès les huitièmes de finale avec une défaite contre une réaliste Uruguay (2-1). Une Celeste qu'il retrouve cette année au Qatar. 


2022: un Mondial sans club

Au Qatar, Cristiano Ronaldo a débuté la compétition dans la peau inhabituelle d'un joueur sans club après le divorce officiellement annoncé par Manchester United, deux jours avant les débuts du Portugal contre le Ghana. 

Ronaldo s'est invité lui-même devant la presse la veille pour assurer que le conflit ouvert avec les Red Devils «n'ébranlerait pas» la salection portugaise. Lui, en tout cas, montre qu'il reste concentré sur le terrain avec ce premier but contre le Ghana, marqué sur un penalty qu'il a lui-même obtenu.

Richarlison en feu

Dans le groupe G, le Brésil a pu compter sur deux filets de Richarlison, dont le plus beau du tournoi jusqu’à maintenant, dans une victoire de 2 à 0 sur la Serbie, au Lusail Stadium.

Accomplissement historique pour Ronaldo dans un gain du Portugal
AFP

Devant une foule presque entièrement à leur faveur, les hommes en jaune ont dominé la majorité des 90 minutes, mais se sont longtemps butés à Vanja Milinkovic-Savic. Richarlison a toutefois remédié à la situation en marquant sur un retour de lancer un peu après l’heure de jeu.

Le meilleur était encore à venir. L’attaquant de Tottenham, qui en était à une première apparition dans un Mondial, a contrôlé un ballon servi par Vinicius Junior avant de frapper une volée acrobatique. Pris de surprise, le gardien serbe n’y a rien pu.

Ce gain a permis aux Brésiliens de poursuivre leur série de succès en phase de groupes. Ils n’ont pas perdu à cette étape de la compétition depuis 1998.

Uruguay et Corée du Sud muets

Son Heung-min
Photo AFP
Son Heung-min

Malgré un talent offensif certain, l’Uruguay et la Corée du Sud ont fait un match nul de 0 à 0 lors de leurs débuts au Qatar dans le groupe F, au stade d'Al-Rayyan.

Victime d'une fracture à l'œil gauche au début du mois de novembre, l'attaquant vedette de la Corée du Sud, Son Heung-min, était dans la formation partante. Opéré récemment, l'attaquant de Tottenham portait un masque de protection. Les partisans ont d’ailleurs eu une petite frousse quand le joueur a perdu sa chaussure à la suite d’un tacle appuyé de Martin Caceres.

Il était intéressant de voir son duel avec les attaquants Luis Suarez et Darwin Nunez du côté des représentants de l’Amérique du Sud, mais aucun de ces ténors n’a fait mouche.

L'action la plus dangereuse est finalement venue d'un défenseur, Diego Godin. Du haut de ses 36 ans, l’Uruguayen aux 160 sélections a fait parler sa science du jeu de tête sur les coups de pied arrêtés, mais le poteau a repoussé sa tentative à 43e minute.

Breel Embolo brise le cœur du Cameroun

Breel Embolo
Photo AFP
Breel Embolo

La Suisse a porté un coup sévère aux rêves de qualification du Cameroun, battu 1 à 0 à Doha dans un groupe G de la Coupe du monde 2022 très relevé avec le Brésil et la Serbie.

C'est la huitième défaite d'affilée au Mondial pour les Lions indomptables, qui se sont inclinés sur un but de l'attaquant né au Cameroun Breel Embolo. Il a le plus modestement possible fêté son but, levant les bras au ciel pour célébrer, les paumes en avant pour demander pardon.

Après le but d'Embolo à la 48e minute, les Camerounais n'ont guère plus été dangereux, comme les autres sélections africaines jusqu’à maintenant.

«Nous avons joué avec beaucoup de maturité, a observé l’entraîneur des Suisses, Murat Yakin. Nous sommes une équipe qui se connaît bien, qui joue ensemble depuis longtemps».

La Suisse attendra désormais son prochain adversaire, le Brésil, qui croisera le fer avec la Serbie plus tard dans la journée.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.