/news/currentevents
Navigation

Conseil de bande de Wôlinak: incendie criminel chez une élue

Conseil de bande de Wôlinak: incendie criminel chez une élue

Coup d'oeil sur cet article

Un incendie criminel s’est déclaré tôt samedi matin chez une élue au Conseil de bande de Wôlinak, une communauté abénaquise située tout près de Bécancour, dans le Centre-du-Québec. 

Selon des témoins, les flammes ont pris naissance vers 4h10 samedi matin chez la conseillère Martine Bergeron-Milette.

Le service de police de Wôlinak a confirmé qu'au moins deux suspects sont recherchés après la découverte de contenants d'accélérant près du lieu de l'incendie. Un technicien en scène d'incendie de la Sûreté du Québec a d'ailleurs été demandé en assistance.

Cet incendie soulève l'indignation dans la communauté qui a déjà été secouée en début de semaine après qu'un groupe de conseillers ait obtenu la suspension du directeur général de Wôlinak.

Quelques heures après l'incendie, le chef du conseil de bande, Michel R. Bernard, a d'ailleurs publié un message sur sa page Facebook pour témoigner de sa solidarité envers les sinistrés.

«La sécurité de nos membres est la priorité du Conseil des Abénakis de Wôlinak et c’est pourquoi nous vous garantissons que toutes les actions nécessaires pour mettre en lumière la cause de cet incident soit trouvée», a écrit M. Bernard.

Il enjoint ensuite ceux qui pourraient détenir de l'information à contacter la police de Wôlinak au (450) 568-3733.

Le garage incendié abritait deux commerces. Les tracteurs de déneigement et la machinerie qui y étaient entreposés valaient près de 1 million de dollars, selon le conjoint de Mme Bergeron-Milette.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.