/world/usa
Navigation

Reconnue coupable pour avoir inventé une maladie à son fils pour de l’argent

Reconnue coupable pour avoir inventé une maladie à son fils pour de l’argent
Capture d'écran True Crime Daily

Coup d'oeil sur cet article

Une Américaine de l’Oklahoma a été reconnue coupable de maltraitance envers son fils après lui avoir inventé une maladie durant des années afin de récolter de l’argent. 

Selon le Stillwater News Press, l’enfant a toujours été en bonne santé. La mère de la victime, Kasie Keys, aurait amené son fils chez plusieurs pédiatres au fil des années, mais ces derniers n’ont jamais trouvé de problèmes médicaux. 

Après le divorce de Kasie Keys avec le père de la victime en 2012, la mère a commencé à dire aux médecins que son fils avait des problèmes pour manger, utiliser ses mains et parler. Même si le père n’avait jamais vu de tels symptômes chez son fils, les médecins ont quand même traité le garçon.

Mme Keys aurait maintenu le garçon sous perfusion pendant près de quatre ans, mais n'y aurait pas ajouté les vitamines nécessaires. Son fils a dû être hospitalisé pour malnutrition, perte de cheveux et autres problèmes.

Elle aurait également négligé l'hygiène de son fils et l'aurait laissé dans des couches remplies d'urine, causant ainsi une infection des voies urinaires et des infections bactériennes.

Kasie Keys souffrait du syndrome de Munchausen par procuration. Tous les symptômes et les traitements de l'enfant auraient été basés sur les mensonges de Mme Keys et non sur des tests, a rapporté Stillwater Press. 

La victime aurait été retirée du domicile de sa mère. Son père en aurait obtenu la garde complète. 

En 2019, la mère a été arrêtée, d’après KFOR-TV. Et, en octobre 2021, elle a reçu six chefs d’accusation de maltraitance et deux chefs d’accusation de négligence d’enfant. 

La semaine dernière, Kasie Keys a été reconnue coupable de deux chefs d’accusation de maltraitance et déclarée non coupable pour deux accusations de négligence, selon NBC News.

Dans l’État de l’Oklahoma, la maltraitance des enfants serait passible d’une peine de prison à vie. 

-Avec les informations de True Crime Daily

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.