/news/society
Navigation

La fièvre de la Coupe du monde s’est fait sentir au Québec

GEN-Reactions des amateurs de soccer lors d’un match télévisé d’une finale au Quatar.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Même à l’extérieur du bar Le St-Laurent frappé, à Montréal, les partisans du Canada ont célébré le premier but de l’histoire de l’unifolié en Coupe du monde de soccer.

Coup d'oeil sur cet article

Des centaines de personnes se sont réunies dans un bar montréalais, dimanche, pour encourager à distance l’équipe nationale de soccer qui affrontait la Croatie à la Coupe du monde.

• À lire aussi: Un premier but pour le Canada à la Coupe du monde

• À lire aussi: Le Canada humilié et éliminé

Dès 9 heures du matin, la bière coulait à flots au bar Le St-Laurent frappé, devenu le point de rendez-vous privilégié des partisans de l’équipe canadienne.

GEN-Reactions des amateurs de soccer lors d’un match télévisé d’une finale au Quatar.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

«Je ne m’attendais pas à voir autant de monde pour un match du Canada, souligne Leonel Paulo, gérant de l’établissement. Il est à peine 11 heures, et on a déjà écoulé pas mal de barils de bière!»

Au moment de l’hymne national, les quelque 200 personnes présentes dans le bar se sont levées pour le chanter ensemble, en français.

GEN-Reactions des amateurs de soccer lors d’un match télévisé d’une finale au Quatar.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

«Quand il s’agit de sport, il n’y a plus de politique, estime Rémi Martin, originaire de Montréal. Il y a des joueurs qui viennent de partout au Canada dans cette équipe, dont quelques Québécois. Cela nous réunit tous!»

GEN-Reactions des amateurs de soccer lors d’un match télévisé d’une finale au Quatar.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Déjà électrique avant la rencontre, l’ambiance a monté d’un cran après l’ouverture du pointage sur un but du Canadien Alphonso Davies. Les partisans ont laissé exploser leur joie.

Exaltation sur un but historique

«C’est le premier but du Canada dans l’histoire de la Coupe du monde, c’est quelque chose de très spécial, souligne Sophie David, passionnée de soccer depuis toujours. Ça m’a réellement émue sur le moment.»

GEN-Reactions des amateurs de soccer lors d’un match télévisé d’une finale au Quatar.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Il n’y a pas qu’à Montréal que ce but a été célébré. Plusieurs amateurs de Québec s’étaient aussi donné rendez-vous à La Cage du secteur Lebourgneuf.

«C’est irréaliste, de pouvoir assister à ça, c’est incroyable. On capotait!», lance Thomas Marcotte, qui était accompagné de plusieurs de ses amis.

Au-delà des férus de soccer, plusieurs non-initiés étaient présents au bar Le St-Laurent frappé, dimanche pour encourager l’équipe du Canada.

GEN-Reactions des amateurs de soccer lors d’un match télévisé d’une finale au Quatar.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

«De base je m’intéresse au hockey, souligne Jean-Philippe Gauthier, venu accompagner des amis. Si on m’avait dit il y a quelques années que je serais levé un dimanche matin pour une partie de soccer, je n’y aurais pas cru!»

Les visages se sont allongés après le premier filet de la Croatie.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Les visages se sont allongés après le premier filet de la Croatie.

Le bonheur a toutefois été de courte durée pour les amateurs puisque le Canada s’est finalement incliné 4 à 1.

Gain en popularité

Preuve d’une ferveur croissante, le match du Canada contre la Belgique de mercredi dernier est le deuxième événement sportif le plus regardé au Canada en 2022, ayant attiré près de 3,7 millions de téléspectateurs selon RDS qui télédiffuse l’événement.

«Il y a quelques années, c’était inimaginable de voir du monde réuni dans un bar pour encourager l’équipe nationale de soccer, raconte Pierre Maillhot, passionné de ce sport depuis les années 80. Pour la Coupe du monde en 1986, on avait de la misère à voir les matchs à la télé. On est encore très loin de la popularité du hockey, mais ça progresse.»

Frederik Gauthier, 21 ans, explique que le soccer fait partie de son ADN, au même titre que le hockey.

«Notre génération est très portée sur le soccer, explique le jeune homme, qui arborait l’Unifolié sur les épaules lors de la rencontre. La prochaine coupe du monde, qui se déroulera en partie en terre canadienne, va grandement aider à populariser la discipline au Québec.»

– Avec Jérémy Bernier

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.