/sports/football
Navigation

NFL: Que les prétendants au trône se lèvent !

FBN-SPO-KANSAS-CITY-CHIEFS-V-LOS-ANGELES-CHARGERS
Photo AFP Patrick Mahomes et les Chiefs sont encore bien positionnés et viseront une troisième présence au Super Bowl en quatre ans.

Coup d'oeil sur cet article

Les deux tiers de la saison sont déjà derrière dans la NFL et il est difficile, jusqu’ici, de nommer un prétendant totalement convaincant pour accéder au trône. Même les équipes de tête ne sont pas sans points d’interrogation.

Les Eagles montrent la meilleure fiche avec neuf victoires et une défaite, mais quelques failles dans l’armure ont été observées récemment.

Dans la défaite face aux Commanders, ils ont très mal paru. Ça peut arriver, mais la performance peu inspirée de dimanche dernier face aux Colts n’a pas rassuré. La défense a accordé au moins 135 verges au sol dans tous les matchs cette saison. L’équipe a été chercher Robert Quinn, Linval Joseph et Ndamukong Suh pour attaquer cette lacune criante. Cette attitude proactive devrait rapporter des bénéfices.

Les Bills (8-3) demeurent, bien sûr, des candidats de choix pour tout rafler, mais il y a quand même eu des faux pas dernièrement et la blessure de Von Miller fait mal, même s’il ne s’absentera visiblement pas à long terme.

Les Dolphins (7-3) sont explosifs à souhait, mais ont-ils une défense de championnat ? Autre question : sont-ils condamnés à décrocher l’avantage du terrain pour ne pas s’éloigner des palmiers ?

Les Vikings (9-2) gagnent, mais leur défense pourrait leur jouer des tours quand l’enjeu s’élèvera.

Du lot, les Chiefs (8-2) peuvent être considérés comme l’équipe qui est le plus en contrôle.

Les autres

Les Bengals (6-4) semblent se retrouver, mais leur fin de calendrier est absolument brutale. Les Ravens peuvent surprendre, mais Lamar Jackson manque de receveurs de qualité.

Dans la Nationale, les Cowboys (8-3) et les 49ers (6-4) semblent être des prétendants de qualité. Dans le cas des Niners, reste à voir si le quart-arrière Jimmy Garoppolo finira par limiter leur potentiel d’explosion à l’attaque, mais il a l’expérience des grands moments et la défense est intimidante.

Les Cowboys sont eux aussi une équipe solide dans l’ensemble, même si la défense contre la course laisse aussi à désirer et qu’il manque un deuxième receveur de grande qualité. Odell Beckham est à l’écoute ?

Avant d’oublier, vous n’alliez pas enterrer Tom Brady et les Bucs, quand même...

Pas de panique

Attention, toutefois, avant de déclarer qu’aucun de ces prétendants n’a la moindre crédibilité parce qu’ils éprouvent des ennuis à divers degrés.

Les champions de l’an dernier, les Rams, avaient perdu trois matchs de suite en novembre, commettant sept revirements au passage. Plusieurs voulaient lapider Matthew Stafford.

Un an plus tôt, les Buccaneers montraient une fiche de 7-5 avant de partir pour la gloire jusqu’au Super Bowl. Même chose pour les Chiefs en 2019 avant leur triomphe. Ils avaient perdu quatre matchs sur six entre octobre et novembre.

La morale de l’histoire, c’est qu’une saison de football, c’est rarement un long fleuve tranquille. Les champions qui n’ont pas connu de période d’adversité ni de doutes dans leur parcours sont rares.

La saison actuelle n’y fera pas exception.

5 points à surveiller

Du grand Mahomes

Patrick Mahomes tentera de mener les Chiefs à une cinquième victoire de suite, face aux Rams. À ses cinq derniers départs, il a gagné au moins 325 verges. S’il refait le coup aujourd’hui, il égalera la marque de Rich Gannon, qui avait connu six matchs de suite avec au moins 325 verges en 2002. Mahomes compte déjà 37 matchs de 300 verges ou plus, un sommet avec Dan Marino pour un quart-arrière à ses sept premières saisons.

Un premier départ ?

Imaginez-vous un peu être dans les crampons de Bryce Perkins. Bryce qui ? Perkins devrait être le quart-arrière partant des Rams face aux Chiefs. Toute une commande pour cet ancien des universités Arizona State, Arizona Western et enfin Virginia. Deux transferts dans la NCAA, ignoré au repêchage en 2020 et aucune passe tentée dans la NFL avant les 10 petites de la semaine dernière, en relève... Si Perkins est bien le partant, il sera surtout à surveiller avec ses jambes (5 courses pour 39 verges dimanche dernier).

Tua domine

Le quart-arrière des Dolphins Tua Tagovailoa connaît une saison du tonnerre. Face aux Texans, il tentera de devenir le troisième pivot seulement dans l’histoire de la NFL avec quatre matchs de suite avec un coefficient d’efficacité (rating) de 135 ou plus. Seuls Russell Wilson (avec les Seahawks en 2015) et John Hadl (avec les Rams en 1973) ont réussi cet exploit. Il pourrait aussi devenir le sixième à réaliser au moins 70 % de ses passes avec trois passes de touché dans quatre parties de suite.

Adams sur un élan

Est-ce que les Raiders sont enfin sur la bonne voie après leur victoire de dimanche ? Ils tenteront de gagner deux matchs de suite pour une première fois cette saison, face aux Seahawks. Chose certaine, le receveur Davante Adams a bien peu à se reprocher. À ses quatre derniers matchs, il a gagné au moins 125 verges et inscrit au moins un touché.

TJ Watt, le monstre

Dommage que TJ Watt ait raté autant d’action cette saison, car chaque match qu’il joue est un spectacle en soi. Le secondeur étoile des Steelers fera face aux Colts demain soir. Il revendique 73,5 sacs en carrière et avec 1,5 sac face aux Colts, il deviendrait le deuxième plus rapide à atteindre le plateau des 75. Il en sera à son 81e match. Le grand Reggie White avait obtenu ses 75 premiers sacs en 65 matchs.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.