/sports/hockey
Navigation

De la visite très attendue à Calgary

De la visite très attendue à Calgary
Getty Images via AFP

Coup d'oeil sur cet article

La semaine sera fertile en émotions au Scotiabank Saddledome de Calgary et ce ne sera pas nécessairement en raison de la visite du Canadien de Montréal, jeudi, mais plutôt de celle des Panthers de la Floride deux jours auparavant. 

• À lire aussi: Canadiens Nordiques – La rivalité: «Mon but était bon, c’est l’arbitre qui n’était pas bon» – Alain Côté

• À lire aussi: Nick Suzuki, un étudiant de Pavel Datsyuk

Effectivement, le duel de mardi marquera le retour de l’attaquant Matthew Tkachuk dans le sud albertain, où il a disputé les six premières campagnes de sa carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avant d’être impliqué dans la désormais célèbre transaction Jonathan Huberdeau l’été dernier. 

Pour le joueur de 24 ans, la visite chez les Flames arrive à point, même s’il devait se mesurer aux Oilers d’Edmonton lundi soir. Progéniture de Keith et frangin de Brady, il compte 27 points, dont 18 mentions d’aide en 19 rencontres cette saison et pourrait bien atteindre le plateau de la centaine pour une deuxième fois consécutive.

La soirée de mardi sera spéciale pour Matthew Tkachuk, qui devrait être chaleureusement applaudi au moment d’être présenté à la foule... pour ensuite être mieux hué à chaque fois qu’il touchera la rondelle. C’est pas mal le traitement auquel les «revenants» ont droit quand ils renouent avec leur ancien public. Cependant, il sait à quoi s’attendre et le travail doit être fait.

«Ce sont des partisans intelligents et passionnés; ils veulent voir leur formation gagner et je souhaite voir la mienne triompher, a-t-il mentionné au réseau Sportsnet. Bien entendu, j’ai adoré jouer devant eux et je suis très reconnaissant à leur égard, mais au bout du compte, je sais qu’ils espèrent un gain de leur club.»

«Dans cet aréna, je ne crois pas avoir été de l’autre côté ou m’être présenté d’une différente façon. J’avais évidemment mes routines d’avant-partie, mon repas d’avant-match. Je n’irai pas où j’ai vécu, je resterai à l’hôtel», a-t-il ajouté à propos de ce qu’il entend faire dans les heures précédant la partie.

Deuxième épisode

Avec les anciens coéquipiers, les relations risquent d’être moins émotives cette fois, car les Flames ont visité les Panthers à Sunrise plus tôt ce mois-ci; la rencontre s’est soldée à l’avantage de Calgary, vainqueur 5 à 4 en fusillade le 19 novembre. Les deux clans se connaissent et se respectent.

«Ce fut certes un été difficile pour eux. Ce n’est pas ce qu’il prévoyait. Par contre, en discutant avec quelques gars [des Flames] en Floride, je n’ai entendu que du positif. C’était bien de les revoir, il n’y a aucun ressentiment ou autres trucs du genre», a-t-il précisé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.