/finance/business
Navigation

La Cordée: «C’est important de faire un autre 70 ans!»

GEN -  CÉDRIC MORRISSET
Photo Martin Alarie Cédric Morisset veut bâtir et assurer la pérennité de l’entreprise qui fêtera ses 70 ans en 2023, après avoir frôlé le naufrage.

Coup d'oeil sur cet article

À bientôt 70 ans, La Cordée s’offre un nouveau souffle et des ambitions d’expansion panquébécoises.

C’est Cédric Morisset, le président arrivé en début d’année, qui pilote les nouveaux projets, dont l’ouverture prochaine d’un magasin phare sur Sainte-Catherine à Montréal, aux Promenades Cathédrale.

Le matin de l’entrevue, il était tout pimpant, les joues rouges et le sourire ineffaçable. Il rentrait de son jogging, prêt à embrasser une nouvelle journée. Je me suis dit qu’il ressemblait drôlement aux clients de ses magasins. 

GEN -  CÉDRIC MORRISSET
Photo Martin Alarie

Ce Lévisien qui rêvait d’une carrière dans la Ligue nationale de hockey a dû un jour imaginer une autre destinée. Il a étudié en sociologie et songé à enseigner au cégep. Mais son amour du sport l’a rattrapé et il a passé des années de sa carrière dans le commerce de détail, entre Hush Puppies, Golf Town, Sports Experts et MEC. 

Il a rejoint La Cordée en janvier 2022, après plusieurs conversations avec Mach Capital, qui l’a acquise à l’été 2020, quelques mois après qu’elle se soit placée à l’abri de ses créanciers. Cédric Morisset avait envie de travailler pour la pérennité de cette institution du plein air au Québec, fondée par le mouvement scout pour répondre aux besoins de ses membres, et devenue grand public au fil des ans. 

Expansion planifiée

«C’est important de faire un autre 70 ans ! Le but de Mach Capital n’est pas de faire un flip, ils veulent bâtir, comme moi», raconte le dirigeant, fier de travailler pour un détaillant 100 % québécois.

L’objectif est d’ouvrir un magasin par année, pour ajouter aux six qui existent à Montréal et à Québec. Si Lévis fait partie des rêves, des villes comme Sherbrooke et Trois-Rivières aussi.

GEN -  CÉDRIC MORRISSET
Photo Martin Alarie

 La relance de La Cordée, après les difficultés financières, se fait avec des investissements et de nouvelles idées, mais aussi grâce à un contexte favorable : la pandémie a amené les Québécois à jouer dehors et donc à consommer beaucoup plus dans les magasins de sports et plein air.

«Depuis deux ans, on surfe sur une vague très forte. L’an dernier, on avait peur de manquer de stock! Mais là, on n’a à peu près plus de problèmes d’approvisionnement et on est capables de conseiller les gens pour qu’ils choisissent le bon produit pour eux», se réjouit le détaillant.

C’était tellement la folie en 2021 que les clients partaient avec des skis trop petits ou trop grands, préférant l’imperfection à l’impossibilité de se procurer l’équipement pour bouger. 

Le centre-ville reste pertinent

Cédric Morisset est de ceux qui pensent que l’engouement pour le plein air est une tendance de fond, qui soutiendra la croissance de La Cordée. Au moment où le centre-ville de Montréal est boudé par beaucoup de travailleurs en pantoufles dans leur maison, y ouvrir un magasin de 25 000 pieds carrés paraît toutefois bien audacieux. Mais les ventes sont en forte hausse dans les autres magasins de l’île de Montréal, Nike s’en vient à côté du futur magasin, Décathlon s’installe aussi. Bref, il y a de l’effervescence sur la Sainte-Catherine.

«Les centres-ville ont mis le genou à terre en pandémie, mais ils vont rester des centres-ville. On est confiants, c’est un endroit stratégique.»

L’enthousiasme de Cédric Morisset est contagieux et son esprit compétitif est stimulé par le défi.

«Je joue aux cartes avec ma mère et je ne veux pas perdre! Ça vous en dit long sur mon goût de la victoire!» rigole-t-il.

Il la veut en équipe, cette victoire, et il passe beaucoup de temps à mobiliser les gens. Aller en magasin et rencontrer les conseillers et les clients le passionne. C’est là qu’il prend le pouls et se sent connecté à sa grande mission : contribuer à la santé des gens en les amenant jouer dehors.

La Cordée

Année de fondation:1953

Fondateur: Coopérative du mouvement scout

Lieu du siège social: Montréal

Secteur d’activité: Commerce de détail

Nombre d’employés: 350

Profil de Cédric Morisset

  • Poste : Président
  • Âge : 49 ans
  • Scolarité : Baccalauréat en sociologie, Université Laval
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.