/opinion/columnists
Navigation

Le nouvel opium des jeunes et des intellectuels

Caucasian young handsome guy protesting in middle of multiethnic crowd of protesters and screaming mottos in megaphone. Guy leading at manifestation for human rights.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Ce matin, Richard Martineau associait le wokisme à une maladie mentale.

Quand vous écoutez les wokes, on peut en effet se demander s’ils sont sains d’esprit.

Personnellement, j’associe davantage le wokisme à un fanatisme de type religieux, comme celui d’une personne dans une secte.

Suivez-moi un instant. 

  • Écoutez l'édito de Joseph Facal à l'émission de Benoit Dutrizac via QUB radio :

Pareil

Le mot «woke» vient de «awake» (être éveillé). 

Le woke est celui qui, sorti des ténèbres, voit clair, voit «la Lumière», voit enfin le monde tel qu’il est, c’est-à-dire rempli d’injustices visibles, mais aussi d’injustices invisibles, car elles seraient masquées par le Mal qui tire les ficelles.

Il a ouvert son cœur et son esprit au message qui clarifie tout et remet tout à sa juste place.

Il accueille la Révélation, celle qui donne les vraies clés explicatives et montre le Chemin.

Exactement comme le converti au fanatisme religieux.

Le wokisme veut créer un monde nouveau, débarrassé de toutes les impuretés de l’ancien monde. 

Il propose de faire table rase et de recommencer à neuf.

Exactement comme une secte religieuse.

Avez-vous déjà essayé de discuter avec un woke ou avec un témoin de Jéhovah qui frappe à votre porte? Même affaire.

Que traquent les membres des sectes religieuses? Le péché, le Mal, les déviations, les hérésies.

Exactement comme les milices wokes qui patrouillent dans les campus.

Les fanatiques religieux ont horreur d’être offensés par les saletés de ce monde et se réfugient dans leurs temples purs.

Exactement comme les wokes qui revendiquent des safe spaces.

Voyez ces talibans qui détruisent des monuments «païens» et ces musulmans radicaux qui trouvent qu’il est gravissime de caricaturer Mahomet.

Exactement comme les wokes qui vont déboulonner des statues et attaquer des livres impurs.

Quelle est la principale obsession des fanatiques religieux? Le sexe.

Trouvez-moi une secte qui n’a pas des positions étranges, souvent extrêmes, en matière de sexualité. 

Or, le sexe est, avec la race, LA grande obsession du wokisme. 

Il a créé tout un nouveau vocabulaire sur le sujet: binaire, non-binaire, cisnormativité, fluidité, pansexualité, LGBTQA2+++, etc. 

Le wokisme considère l’homme blanc, occidental et hétérosexuel comme né dans le péché, en raison des crimes de ses ancêtres, comme Adam qui croqua la pomme maudite.

Mais la Délivrance, la Rédemption, le Salut et l’entrée au Paradis sont possibles.

Comment? En s’agenouillant, en confessant nos péchés et ceux de nos ancêtres, et en tournant radicalement le dos à notre ancienne vie.

Exactement comme lorsqu’on entre dans une secte religieuse.

Je pourrais continuer longtemps l’analogie.

  • Écoutez l'édito de Joseph Facal à l'émission de Richard Martineau via QUB radio :

Américanisation

Pourquoi le wokisme sévit-il surtout à l’université?

Parce que tant les jeunes que les professeurs ne subissent guère les conséquences de leurs outrances. 

Malheureusement, le virus s’échappe et contamine l’entreprise privée, les médias et la fonction publique.

Il se répand aussi, comme le fast food jadis, parce que notre mode de vie et nos mentalités se sont américanisés.  

Marx disait que la religion était l’opium du peuple.

Le wokisme est l’opium des jeunes et de ces intellectuels qui voudraient tant rester jeunes.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.