/entertainment
Navigation

Pas de funérailles nationales pour Jean Lapointe: «On est déçu pour Papa»

Pas de funérailles nationales pour Jean Lapointe: «On est déçu pour Papa»
Karl Tremblay / Le Journal de Québec

Coup d'oeil sur cet article

Jean Lapointe n’aura pas droit à des funérailles nationales, a appris Le Journal. Chanteur, comédien, fondateur de la Maison Jean Lapointe et ancien sénateur, l'homme qui est décédé le 18 novembre dernier ne répondrait pas aux critères du gouvernement du Québec pour la mise en place de ce protocole accordé aux grandes personnalités publiques, tels Guy Lafleur, Jean Béliveau et René Angélil.

• À lire aussi: Le jour où Jean Lapointe a voulu rendre mon père sobre

• À lire aussi: Le Québec pleure un de ses grands

Cette décision attriste sa famille, dont son fils, Jean-Marie Lapointe. Ce dernier considère que son père aurait mérité une ultime attention et que c’est un cadeau qu’on enlève au grand public. «Ce n’est pas pour moi que je suis triste, mais pour le public qui aurait adoré, je crois, rendre un dernier hommage à papa, a confié Jean-Marie Lapointe au Journal lundi matin. On est déçu pour papa aussi, car son œuvre en tant qu’artiste, humaniste et ancien sénateur méritait d’être célébrée.»

C'est le Bureau du protocole du ministère des Relations internationales et de la Francophonie qui décide qu'une personnalité publique satisfait ou non aux critères nécessaires pour la tenue de funérailles nationales. 

Jean-Marie Lapointe ignore les raisons de cette décision. Le Journal a voulu obtenir la liste des critères à respecter pour qu’une personnalité québécoise ait droit à des funérailles nationales. Au moment de mettre sous presse, Le Journal n’avait pas encore obtenu de réponse du Bureau du protocole. «La famille n’a pas à quémander des funérailles nationales», a expliqué Jean-Marie Lapointe, visiblement déçu de la décision.

  • Écoutez la rencontre Durocher-Maréchal diffusée chaque jour en direct 12 h 45 via QUB radio :

C’est le représentant de la famille Lapointe dans ce dossier, Simon-Pierre Diamond, qui a approché le gouvernement afin de savoir quel type de soutien il pouvait offrir à la famille. Même si sa demande principale n'a pas été fructueuse, le lobbyiste salue tout de même le soutien «très généreux et constant» de Québec dans le dossier. 

Contacté par Le Journal à ce sujet, Ewan Sauves, l’attaché de presse du premier ministre, a expliqué que le gouvernement du Québec a voulu rendre «un hommage senti et mérité» à Monsieur Lapointe par les gestes suivants: «la mise en berne du drapeau sur la tour centrale de l’hôtel du parlement la journée des funérailles, une manifestation officielle de deuil collectif du peuple québécois, le soutien du protocole du gouvernement du Québec afin d’accompagner la famille dans l’organisation et l’exécution des obsèques, l’envoi de fleurs au nom du gouvernement du Québec et la présence d’un représentant du gouvernement aux funérailles».

«Nous demeurons en contact avec les membres de la famille de M. Lapointe. Jean Lapointe a marqué le Québec moderne, a ajouté le représentant du premier ministre. Il est important pour nous de rendre hommage à ce grand homme.» 

Récemment, un cas semblable s'est présenté avec le décès de Mike Bossy le 15 avril 2022. Grande vedette de hockey, il n'avait pas eu droit à des funérailles nationales. Le premier ministre Legault avait toutefois honoré de sa présence la famille lors des funérailles du sportif.

  • Écoutez le segment culturel d’Anaïs Guertin-Lacroix diffusé chaque jour en direct 6 h 35 sur QUB radio : 

Chapelle ardente

Jean-Marie Lapointe a confirmé qu’il y aurait des funérailles pour la famille et les amis proches de Jean Lapointe. Les places étant limitées dans l’église et au salon funéraire, le grand public ne pourra pas assister à ces deux événements.

«Nous travaillons sur l’idée d’une chapelle ardente pour que le public puisse venir lui dire un dernier au revoir, a expliqué Jean-Marie Lapointe. C’est une belle formule. Nous sommes en conversation avec la Ville de Montréal pour organiser tout cela. Ce sera à Montréal, car même s’il est né dans le Bas-du-Fleuve et qu’il a habité à Québec, papa a passé la plus grande partie de sa vie ici.»

Jean Lapointe est mort à l’âge de 86 ans.

Des funérailles nationales pour des artistes et des sportifs 

Des artistes et des sportifs québécois aimés du grand public ont eu droit à des funérailles nationales par le passé. 

Ce fut le cas pour ceux-ci:

– Le hockeyeur Guy Lafleur en 2022

– L’agent d’artistes, chanteur et conjoint de Céline Dion, René Angélil, en 2016

– Le sportif Jean Béliveau en 2014 

– Le réalisateur Gilles Carle en 2009

– L’artiste Jean Paul Riopelle en 2002

– Le hockeyeur Maurice Richard en 2000

– Le poète Gaston Miron en 1996

Qui mérite cet honneur?

Lorsqu’une personnalité québécoise décède, le gouvernement du Québec peut souligner l’apport du défunt à la société québécoise en offrant de tenir des funérailles d’État ou des funérailles nationales. Elles sont réservées aux personnalités qui ont marqué notamment la vie politique, selon une décision du gouvernement. En principe, les funérailles nationales seraient réservées à des personnes qui ont consacré leur vie à leur communauté et au mieux-être de celle-ci. Ou qui ont accompli des actions humanitaires exceptionnelles. Ou qui ont fait rayonner leur art ou leur discipline à l’échelle nationale.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.