/entertainment/tv
Navigation

Départ de «Salut Bonjour»: «J’ai pris la bonne décision» – Gino Chouinard

Coup d'oeil sur cet article

Même si son équipe et les téléspectateurs vont lui manquer et qu’il est renversé des témoignages d’affection depuis qu’il a annoncé son départ mardi matin, Gino Chouinard ne regrette pas d’avoir décidé de quitter l’animation de Salut Bonjour en juin 2024.

Certes, il s’est questionné « une fois ou deux » depuis qu’il a statué, au terme d’une sérieuse réflexion estivale avec sa famille, qu’il était temps de tourner la page après 21 ans à se lever en pleine nuit pour aller travailler, mais rien ne le fera changer d’idée.

« J’ai pris la bonne décision. Il me reste de belles années de télé. Je ne voulais pas partir pis être déçu, amer. Au contraire, je quitte en me disant quelle belle ride j’ai eue », a confié au Journal l’animateur de 55 ans, après avoir annoncé la nouvelle aux téléspectateurs de la quotidienne matinale.

Mongrain fier de lui

L’un des premiers à le féliciter a été l’autre grand pilier de Salut Bonjour, Guy Mongrain, qui a été à la barre de l’émission de 1991 à 2004.

  • Écoutez l'édito de Richard Martineau diffusé chaque jour en direct 8h20 via QUB radio :

« Il m’a écrit un beau message pour me dire qu’il était fier et qu’il trouvait que c’était un bon moment pour moi de quitter », révèle Gino Chouinard, étonné des réactions suscitées par son départ.

PHOTO AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

« Je me sens comme à mes funérailles, blague-t-il. Les gens me disent plein de trucs que je ne pensais pas sur moi. Je ne pensais pas que j’étais quelqu’un d’aussi utile à l’équipe, que j’étais quelqu’un qui les sécurisait, qui les rassemblait, qui leur permettait de rayonner. Je n’avais pas cette impression. Ça me surprend et ça me touche. »

Charge mentale

Dans son message en ondes, Gino Chouinard a rappelé que ses enfants de 15 et 12 ans ne l’avaient jamais vu faire autre chose et que l’animation d’une émission du matin était exigeante.

À quel point ?

« Je peux le quantifier en termes d’heures de travail et de charge mentale. En heures, c’est 9 à 10 heures par jour consacrées soit à la préparation ou à la livraison de l’émission. Par contre, je suis toujours connecté sur du contenu possible. Dans une semaine, je peux envoyer entre 8 et 10 messages à mon équipe sur des sujets possibles. Je suis toujours en mode réflexion pour le show du lendemain. Cette charge mentale s’ajoute à la cinquantaine d’heures mises sur l’émission. 

»Écoutez l'entrevue avec Gino Chouinard à l’émission de Sophie Durocher diffusée chaque jour en direct 14h35 via QUB radio : 

Successeur

Au cours des 18 prochains mois, Gino Chouinard poursuivra son travail comme à l’habitude. Il s’attend à ce que ça devienne plus émotif plus il approchera de la fin de son contrat en juin 2024.

Il n’a pas voulu s’avancer sur le choix de la personne qui lui succédera. L’important est de trouver la bonne personne, dit-il.

« Je pense que ça prend quelqu’un de rassembleur, ce que j’ai été. Je ne me suis jamais chicané en 20 ans de Salut Bonjour, même pas une prise de bec. Ça prend quelqu’un qui va être au service du téléspectateur, au service de son équipe et de TVA. »  

QUI SERA LE PROCHAIN (OU LA PROCHAINE) ?

Est-ce le temps de confier l’animation de Salut Bonjour à une femme ? Les bonnes candidates ne manquent pas. Pour l’instant, personne n’a dévoilé publiquement ses intentions, mais voici quelques noms à surveiller.

Ève-Marie Lortie

  • Déjà à la barre de Salon Bonjour Week-end

Anouk Meunier

  • Vedette montante de TVA

Annie-Soleil Proteau

  • Aimée du public

Marie-Claude Barrette

  • Aimée du public
  • Crédible 

ANIMATEUR(TRICE) RECHERCHÉ(E)

Les qualités que devra posséder la prochaine personne à s’asseoir dans la chaise d’animateur de Salut Bonjour :

Matinal et disponible : Une évidence. Les journées de travail sont longues et elles commencent au petit matin. Couche-tard s’abstenir.

Curieux et bonne culture générale : Là aussi, on touche au cœur du travail de l’animateur, qui doit passer vite de la politique, aux sports et aux spectacles à la consommation.

Bienveillance : « La capacité de s’adapter au ton que le sujet commande. Des fois, ça peut être amusant, d’autres fois, c’est sérieux, mais il faut que tu saches trouver le bon ton », soumet Gino Chouinard.

Projeter une bonne image : Ne pas avoir de squelettes dans son placard et être aimé du public sont d’indéniables atouts. « Quelqu’un m’a dit un jour que le but d’animer Salut Bonjour n’est pas de plaire au plus grand nombre de personnes, mais bien de déplaire au moins grand nombre », dit Gino Chouinard.

Joueur d’équipe et leader : L’animateur doit être un chef d’équipe, mais aussi un faire-valoir, dont le travail est de mettre en valeur les invités sur le plateau. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.