/news/politics
Navigation

Présidence de l’Assemblée nationale: «Le fruit est mûr pour faire évoluer notre façon de travailler», lance Nathalie Roy

Coup d'oeil sur cet article

Nathalie Roy a mis la table pour son mandat à la présidence de l’Assemblée nationale en soulignant que «le fruit est mûr» pour une réforme des institutions et en insistant sur l’importance de créer un climat de respect après que «des sommets de méchanceté» ont été atteints sur les réseaux sociaux. 

• À lire aussi: Refus de prêter serment au roi: le trio péquiste absent du Salon bleu

• À lire aussi: À Québec, les élus devront «prêter serment» à Nathalie Roy

• À lire aussi: QS prêt à déposer une motion en faveur du PQ

«Nous sommes à une époque où il semble que, comme on dit, le fruit soit mûr pour faire évoluer notre façon de travailler, de nous gouverner en tant qu'élus», a déclaré Mme Roy lors de son discours d’entrée en fonction. Elle a été élue par acclamation.  

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Elle a ensuite rappelé aux élus qu’ils ont le pouvoir non seulement de créer des lois, mais encore «de modifier ou d’abroger les lois et règlements désuets ou inadéquats». 

«Je souhaite donc être une facilitatrice pour que vous puissiez bien exercer vos pouvoirs et aller de l'avant avec les réformes que vous souhaiterez entreprendre», a-t-elle ajouté. 

François Legault a d’ailleurs souligné l’importance du rôle «d’administratrice du Parlement» que Nathalie Roy aura à jouer dans «les travaux importants qui s’en viennent». «On souhaite aussi faire évoluer le fonctionnement de notre Assemblée nationale, on est en 2022, on serait dû pour une bonne réforme parlementaire», a-t-il affirmé dans son allocution au Salon bleu.   

  • Écoutez la rencontre Lisée - Mulcair avec Richard Martineau diffusée chaque jour en direct 8h50 via QUB radio :

Violence 

Déplorant que «la méchanceté et la violence ont atteint des niveaux inégalés» sur les réseaux sociaux lors de la campagne électorale, Nathalie Roy a aussi exprimé le souhait que les débats se déroulent dans le respect au cours de la législature qui vit ses premières heures.  

Stevens LeBlanc / Journal de Québec

«Je crois qu'on en a tous soupé de ces propos, de ces comportements [...]. Le respect des personnes et des points de vue différents, c'est ce que je nous souhaite, collectivement, pour les travaux de cette 43e législature», a-t-elle lancé.  

«Neutralité absolue»  

Les nouvelles fonctions de Nathalie Roy exigeront d’elles qu’elle «prenne une certaine distance des débats partisans», a souligné le premier ministre François Legault.  

«Vous avez été connue comme étant une députée pugnace, un petit peu, et je pense que maintenant, vos fonctions vont vous demander une neutralité absolue», a-t-il affirmé.  

Le porte-parole de Québec solidaire a lui aussi souligné que Mme Roy sera «la gardienne de la neutralité» au Parlement, en ajoutant que la forte majorité de la CAQ rend son rôle encore plus important.  

MARCEL TREMBLAY/AGENCE QMI

«Vous allez avoir la responsabilité, madame la présidente, de distribuer les cartons jaunes durant les prochaines années, y compris des cartons jaunes à votre ancienne équipe, et de parfois serrer la vis à des joueurs qui étaient auparavant à vos côtés. Je vous souhaite bonne chance et je vous sais capable de relever ce défi-là», a dit Gabriel Nadeau-Dubois. 

Dans son allocution, Nathalie Roy a rappelé qu’elle comprend bien le travail des élus des deux côtés de la Chambre, comme elle s’est elle-même déjà trouvée dans les deux situations.  

Nathalie Roy

  • 58 ans
  • Députée caquiste de Montarville depuis 2012
  • Auparavant journaliste à TQS et à Radio-Canada, puis cadre à LCN et TVA
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.