/entertainment/comedy
Navigation

L'humoriste P.O Forget se moque des 400 cadres de Radio-Canada dans une vidéo virale

L'humoriste P.O Forget se moque des 400 cadres de Radio-Canada dans une vidéo virale
Photo fournie par P-O. Forget, gracieuseté de Michel Grenier

Coup d'oeil sur cet article

Radio-Canada a invité un humoriste pour qu’il se paie la tête de 400 cadres de son service français lors de leur événement annuel RC3, le 9 novembre dernier. Dans la vidéo circulant sur les réseaux sociaux, on entend Pierre-Olivier Forget se moquer des cadres et des journalistes de la société d’État.

P-O. Forget – un humoriste de Québec diplômé de l’École nationale de l’humour avec une bourse d’excellence en poche en 2019 – a été invité à livrer un numéro de six minutes lors de cet événement qui en était à sa quatrième édition. C’est Louise Richer, directrice générale fondatrice de l’École nationale de l’humour et l’une des conférencières invitées qui a suggéré aux organisateurs le nom de P-O. Forget comme humoriste invité.

« Ils voulaient avoir la perspective d’un jeune sur le marché du travail, a expliqué l’humoriste au Journal. Ce que les jeunes désirent. J’ai voulu parler de leur industrie, des tensions récentes entre une certaine partie de la population et les journalistes et du journalisme en général. Je fais du commentaire social avec une vision un peu oblique de courant sociétal dont les gens entendent parler au quotidien. »

Des cadres

Dans un des segments de son numéro, l’humoriste s’étonne du nombre élevé de cadres dans la salle. 

« On m’a demandé aujourd’hui de venir faire un court numéro d’humour sur le travail, devant 400 cadres de Radio-Canada, le cachet que vous donnez à un inconnu ce matin pour parler de manière un petit peu arrogante du travail témoigne d’une déconnexion alarmante par rapport à la valeur du travail. Je me demandais où sont les gens, pourquoi il y a une pénurie de main-d’œuvre ? Et pas plus tard que la semaine passée, j’ai appris qu’il y avait 400 cadres chez Radio-Canada. C’est beaucoup », s’amuse-t-il.  

L’extrait vidéo a récolté 46 000 visionnements jusqu’à maintenant.

P-O. Forget préfère ne pas divulguer le cachet qu’il a reçu pour ce mandat, mais le qualifie de raisonnable, « considérant que c’est un premier numéro et que tu peux avoir l’air cave devant tout ce beau monde ». 

Carte blanche

Il affirme avoir eu carte blanche. Il a donc écrit un texte adapté pour son public composé de cadres de Radio-Canada. 

« Il fallait un numéro écrit sur mesure, et ce n’est pas tout le monde qui peut le faire, poursuit-il. J’ai un humour oblique, tranchant avec des petites pointes d’arrogances très fédératrices. »

L’humoriste a affirmé ne pas avoir été particulièrement impressionné par le fait de performer devant des cadres, mais s’être tout de même senti comme un cheveu sur la soupe dans une journée de conférences livrées par des « invités de marque ».

L’humoriste P-O. Forget devant le parterre de cadres de Radio-Canada.
Capture d’écran tirée du compte Facebook de P-O. Forget
L’humoriste P-O. Forget devant le parterre de cadres de Radio-Canada.

« Ils ont été ultra-accueillants et ont ri de mes blagues même les plus grinçantes, a ajouté l’humoriste qui sera en spectacle au Cabaret du Lion d’Or le 19 janvier prochain. Il y a eu de bonnes réactions dans la salle, j’ai été vraiment agréablement surpris de leur sens de l’autodérision. J’ai reçu des compliments des gens après mon numéro, dont du PDG de Radio-Canada, ce qui me rend toujours bien mal à l’aise. Si je pouvais faire le tour des industries les plus puissantes au Québec dans la culture pour les roaster, ce serait un petit rêve ! »

Réactions 

Radio-Canada considère que cet événement se compare à n’importe quelle activité corporative au sein de grandes organisations. 

« Comme cela se fait dans plusieurs entreprises partout dans le monde, nous offrons à nos cadres, de façon ponctuelle, une occasion de se réunir et de réfléchir sur des thématiques en lien avec leur rôle de gestionnaire, a répondu par courriel Marc Pichette, premier directeur, Promotion et Relations publiques à Radio-Canada. Nous invitons des conférenciers et des invités de tous horizons qui viennent partager leur vision et leur propre expérience, de façon à avoir un éventail des meilleures pratiques. » 

L’embauche d’un humoriste s’inscrit dans le cadre de cette activité, bien qu’elle ne soit pas systématique. 

Radio-Canada ne veut pas divulguer le cachet ayant été offert à l’humoriste ni le budget pour cet événement, car il s’agit d’informations confidentielles, explique le porte-parole.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.