/entertainment/comedy
Navigation

L’humoriste québécois Jean-Michel Martel s’est rendu en demi-finale de «La France a un incroyable talent»

Jean-Michel Martel
Photo courtoisie Teddy Attia / M6 Jean-Michel Martel s’est rendu jusqu’en demi-finale du populaire concours télévisé français La France a un incroyable talent.

Coup d'oeil sur cet article

« C’est de loin le spectacle le plus stressant que j’ai fait de ma vie. » L’humoriste québécois Jean-Michel Martel, reconnu pour ses gags visuels absurdes, a réussi à se rendre jusqu’en demi-finale de La France a un incroyable talent, où il a reçu des commentaires élogieux des juges Sugar Sammy et Éric Antoine. Son aventure s’est toutefois terminée hier soir. 

Rien ne prédestinait Jean-Michel Martel à cartonner en Europe. L’humoriste de la relève de 30 ans, qui a obtenu un baccalauréat en enseignement des arts plastiques avant son diplôme de l’École nationale de l’humour en 2019, s’est fait remarquer dans plusieurs galas ComediHa et Juste pour rire. On ne voyait toutefois pas ses numéros très décalés traverser les frontières. On s’était royalement trompés. 

C’est à la demande de son gérant, Jeff Bathurst, que Martel a envoyé trois vidéos à l’équipe de La France a un incroyable talent, plus tôt cette année. « Je me disais que ça allait être une expérience absurde » raconte-t-il au Journal

Jean-Michel Martel
Photo courtoisie Teddy Attia / M6

Il a eu une réponse positive de la production assez rapidement et à la fin octobre, il s’envolait pour la France. Là-bas, il a d’abord participé aux auditions télévisées devant les quatre juges (Sugar Sammy, Éric Antoine, Hélène Segara, Marianne James) et le public.  

L’humoriste a livré son numéro du cours de dessin qui a très bien fonctionné au Québec dans les dernières années. Il a parlé avec son accent québécois et n’a changé que deux mots (« gilet » pour « costume » et « pinotte » pour « cacahuète »). Les juges ont adoré. « C’est un numéro que je faisais lors de la Tournée des finissants [de l’École de l’humour], dit-il. Il était super rodé. »

« C’était mission accomplie » 

Il est ensuite revenu au Québec et ce n’est que quelques semaines plus tard qu’il a appris qu’il se rendait à la demi-finale. L’émission, enregistrée aussi le mois dernier, a été diffusée hier, sur les ondes de M6. 

Optant toujours pour un numéro visuel, Jean-Michel Martel a décidé de présenter une « formation » PowerPoint sur... « comment parler en public sans avoir recours à un PowerPoint ». Les trois juges humoristes (Sugar Sammy, Éric Antoine et l’invité Kyan Khojandi) ont tous été très élogieux

« J’ai trouvé ça magnifique, a dit Sammy. Ça fait du bien de voir un humoriste en demi-finale avec un super numéro. » « Sincèrement, bravo. C’était hyper fin, hyper bien écrit », a dit Kyan. « Je pense que je me battrais pour toi, parce que je trouve que tu as toute ta place en finale, a renchéri Éric. C’était excellemment bien écrit, excellemment bien interprété. » 

Malgré ces commentaires, ça n’a pas été suffisant pour le faire passer en finale. « Honnêtement, pour moi à ce moment-là, c’était mission accomplie », dit Jean-Michel. « Tout ce que je voulais, c’était de ne pas me planter, que je passe en finale ou non. Je ne voulais juste pas m’humilier, que personne ne comprenne le niveau et que le numéro soit gênant. » 

Suisse et websérie 

Depuis la diffusion de la demi-finale, Jean-Michel a reçu plusieurs messages sur les réseaux sociaux de personnes lui demandant d’aller jouer à Paris. « J’aimerais bien aller y faire une résidence d’une semaine ou deux l’an prochain, dit-il. Mais le plan de match n’est pas encore fait à ce niveau-là. » 

En fin de semaine, l’humoriste ira faire un aller-retour en Suisse où il participera au gala de clôture du festival Montreux Comedy. L’événement ayant une chaîne YouTube très populaire, il espère gagner davantage de fans dans la francophonie. 

Jean-Michel Martel
Photo courtoisie Teddy Attia / M6

Pour ce qui est du Québec, Jean-Michel Martel prendra part au tournage, en janvier, d’une nouvelle websérie qu’il a lui-même écrite. Il y sera en vedette dans cinq ou six courts épisodes. L’humoriste espère aussi pouvoir présenter un spectacle solo l’été prochain dans les différents festivals de la province. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.