/finance/news
Navigation

Comment réagir à la déroute des cryptos

businessman holding bitcoin falling down hill
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Les cryptomonnaies traversent une crise majeure et leur valeur s’est effondrée. 

• À lire aussi: Mise en garde: l’argent misé sur les cryptos n’est pas du tout protégé

• À lire aussi: Cryptomonnaie: comment perdre 16 milliards $ US en un éclair

Comment réagir ?

Avec l’écroulement des valeurs des cryptomonnaies, qui a entraîné la faillite de la plateforme FTX, plusieurs investisseurs autonomes se réveillent avec un mal de bloc (environ 5 % de la population canadienne en détiendrait).

Vous avez des cryptos et vous vous demandez si vous devriez les liquider ? Et enregistrer des pertes fiscales ? Ça dépend de vos priorités.

Ne pas paniquer

Un principe de base en placement, c’est de ne pas céder à la panique et de vendre au pire moment. On peut se dire, entre vous et moi, que nous vivons un de ces moments ! C’est mieux d’attendre que la crise passe. 

Les marchés financiers, cryptos incluses, sont régulièrement affectés par l’éclatement de bulles spéculatives. Si elles continuent de séduire des millions d’investisseurs, elles finiront bien par reprendre du poil de la bête.

Il faudra toutefois être patient. Car il pourrait s’écouler des années avant que la valeur de vos cryptos ne revienne à son sommet d’il y a quelques mois... si elle y revient !

Encaisser ses pertes

Vous pouvez toujours vendre vos positions (si vous trouvez preneur) et enregistrer une perte fiscale. Car tous les gains et pertes de cryptomonnaies sont imposables.

Le fisc ne les considère toutefois pas comme des actifs financiers, mais comme du troc ou du commerce de contrepartie. Autrement dit, elles sont une marchandise dont la valeur doit être convertie en dollars canadiens.

Fiscalement, votre perte sera donc reconnue par le fisc comme une perte de revenu d’entreprise ou une perte en capital, selon certains critères.

Si vous multipliez les transactions de cryptos, il se peut que l’Agence du revenu du Canada (ARC) les considère comme une exploitation d’entreprise (vos gains ou pertes seront imposables ou déductibles à 100 %). Vos actifs en cryptos seront alors reconnus comme un inventaire à déclarer à sa juste valeur marchande au 31 décembre. 

La ligne pourrait notamment être mince si vous effectuez du minage de cryptomonnaies : le fisc étudie individuellement chaque dossier. 

Et vous hériterez peut-être d’une juteuse facture de TPS et TVQ, malgré vos pertes !

Sinon, vos gains et pertes en cryptos seront reconnus comme gains ou pertes en capital (imposés ou déduits à 50 %). 

De telles pertes en capital ont un avantage : vous pouvez les déduire des gains en capital de vos autres placements. 

Ah, j’oubliais ! On ne peut payer ses impôts avec des cryptomonnaies......

 Conseils

  • C’est obligatoire : vous devez déclarer au fisc vos gains et pertes liés aux cryptos lorsque vous en disposez (ligne 24 et annexe G : pertes en capital : ligne 127 et annexe 3). Sinon, vous vous exposez à des amendes et même des poursuites pour fraude fiscale. Si la valeur de vos cryptos a excédé 100 000 $ durant l’année, vous devez aussi remplir le formulaire T-1135 fédéral.
  • Vous devez tenir un registre de toutes les transactions en cryptos (avec leurs adresses) réalisées à chaque année d’imposition, y compris les échanges et le coût des logiciels. Gardez vos pièces justificatives pendant six ans.
  • Si vous avez acheté un bien avec des cryptos et que la valeur de celui-ci a grimpé depuis, vous devez le déclarer au fisc. Ce principe s’applique à tout gain (ou perte) réalisé grâce à un échange de cryptomonnaies, à la réception de jetons liés au minage de cryptos, à la conversion de cryptos en dollars canadiens, ou à des paiements effectués avec des cartes de cryptos ! Vous pouvez par exemple déclarer vos transactions avec la plateforme CoinLedger.
  • Consultez aussi les guides des autorités fiscales au sujet des cryptomonnaies, sur les sites web de Revenu Québec  (bit.ly/3OA9HDg) et de l’Agence du revenu du Canada (bit.ly/31pYPnv).
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.