/sports/hockey/canadien
Navigation

Canadien: les intérêts de l’équipe passent avant tout

Le comportement des vétérans trouve écho auprès des jeunes joueurs de la troupe de Martin St-Louis

Canadien: les intérêts de l’équipe passent avant tout
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

EDMONTON | Une équipe qui souhaite, un jour, aspirer aux grands honneurs ne se bâtit pas simplement en compilant des statistiques. Jeter les bases d’une culture revêt un cachet encore plus important. 

• À lire aussi: Les Canucks perdent leur gardien numéro 1

• À lire aussi: «Je ne suis simplement pas bon au hockey»

Dans le vestiaire du Canadien, il semble qu’il y ait de plus en plus de joueurs animés du désir de se dépasser pour le bien-être commun. De faire passer les intérêts de l’équipe d’abord. On ignore si Sean Monahan, dont le contrat vient à échéance au terme de la présente campagne, demeurera longtemps au sein de l’organisation.

Cela dit, même si son passage devait être éphémère, il aura assurément laissé sa marque dans cette culture que Martin St-Louis et les dirigeants souhaitent inculquer à cette équipe.

Magané par des blessures aux hanches au cours des deux dernières saisons, Monahan n’a jamais songé à accrocher ses patins. Encore jeudi, il a disputé le match même s’il s’est présenté à l’aréna avec le pied droit dans une botte protectrice.

Après la rencontre au cours de laquelle le numéro 91 a récolté deux passes, un collègue a demandé à l’entraîneur-chef du Tricolore ce que les jeunes joueurs de l’équipe pouvaient apprendre en étant témoins d’une pareille détermination.

« Ce que ça leur enseigne, c’est que c’est une ligue difficile. Il faut que tu sois quelqu’un de spécial et de déterminé pour jouer longtemps dans cette ligue. Je crois que c’est ce qu’ils voient », a souligné St-Louis, au terme de cette victoire de 2 à 1.

Jake Allen bloque un tir bien qu’il ait la vue cachée par Elias Lindholm, sous les yeux de David Savard.
Photo AFP
Jake Allen bloque un tir bien qu’il ait la vue cachée par Elias Lindholm, sous les yeux de David Savard.

Des sacrifices contagieux

Dans la même veine, David Savard s’est de nouveau sacrifié en bloquant sept tirs. Depuis le début de la saison, il pointe au deuxième rang du circuit avec 72 tirs bloqués. Joel Edmundson en est un autre qui n’hésite pas à se jeter devant les lancers de l’adversaire.

Les conséquences de tout ça , c’est qu’un jeune de 20 ans comme Kaiden Guhle a choisi de leur emboîter le pas. 

En fin de match, avec l’avance qui ne tenait qu’à un fil, l’Albertain n’a pas hésité à se placer dans la ligne de tir de Michael Stone. Avec pour résultat qu’il a retraité au vestiaire pratiquement sur une jambe.

Rien de grave

Avant de quitter Calgary, le Canadien a fait savoir que la recrue était déjà sur ses deux pieds. Ce qui n’a pas empêché St-Louis de louanger le courage de son jeune joueur.

« Voir des gars se sacrifier pour l’équipe, des gars comme Savard et Edmundson bloquer des tirs, c’est contagieux. C’est bien de constater que nos jeunes sont également prêts à le faire. »

Rôle inattendu pour Wideman

Placer le bien commun avant sa personne, c’est également occuper le rôle de 12e attaquant, au pied levé, même si on patrouille habituellement la ligne bleue.

C’est ce que Chris Wideman, laissé de côté dans 10 des 12 matchs précédents, a accepté de faire en l’absence de Brendan Gallagher, blessé au bas du corps.

« On avait besoin d’un gars là ce soir. Est-ce que c’était la situation idéale pour lui ? Absolument pas. Mais il a donné tout ce qu’il pouvait et il nous a aidés. Quand on parle de faire passer l’équipe en premier, c’en est un bel exemple », a vanté St-Louis.


Après le match à Calgary, le Canadien a mis le cap sur Edmonton où il a obtenu une journée de congé avant d’affronter les Oilers, samedi soir.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.