/sports/soccer
Navigation

Relation avec une joueuse: une entraîneuse québécoise quitte son poste

Relation avec une joueuse: une entraîneuse québécoise quitte son poste
AFP

Coup d'oeil sur cet article

L’ancienne joueuse québécoise de soccer Rhian Wilkinson, devenue entraîneuse-cheffe après sa carrière sur la pelouse, a démissionné de son poste chez les Thorns de Portland, vendredi, après qu’une relation intime entre elle et l’une de ses joueuses ait été dévoilée au grand jour. 

La femme de 40 ans a d’ailleurs rédigé une lettre, qu’elle a publiée sur ses réseaux sociaux, pour raconter l’ensemble de la situation.

On y apprend d’ailleurs que c’est à la demande de ses joueuses qu’elle a préféré remettre sa démission.

Wilkinson explique d’abord que son «amitié s’est transformée en relation avec des émotions plus complexes» envers la joueuse en question, qui n’a pas été nommée. «À la mi-octobre, la joueuse m’a partagé ses sentiments, auxquels j’ai répondu de la même façon.»

La relation n’a toutefois pas été plus loin que ce partage de sentiment, les deux femmes arrêtant de se voir à l’extérieur des activités d’équipe. Wilkinson s’est même dénoncée aux ressources humaines. La Ligue de soccer féminin des États-Unis (NWSL), ainsi que l’Association des joueuses ont ouvert une enquête, qui a toutefois déterminé qu’aucune règle n’avait été enfreinte.

«Après une enquête approfondie réalisée durant notre parcours en séries éliminatoires, ce qui inclut une révision de toutes les communications entre la joueuse et moi, ainsi que des entrevues avec chacune d’entre nous, j’ai été disculpée de tout blâme dans cette affaire», a ajouté Wilkinson.

«Une fois l’enquête terminée, j’ai informé tous les membres du personnel de ce qui s’était passé, mais les joueuses l’ont appris avant que je puisse les en informer. Je peux comprendre que les joueuses se sentent trahies et qu’elles doivent gérer une autre histoire qui n’est pas en lien avec le soccer.»

Avant d’occuper différents postes d’entraîneuse, après sa retraite comme joueuse en 2017, Wilkinson avait cumulé 181 sélections avec l’équipe nationale canadienne, gagnant entre autres des médailles de bronze aux Jeux olympiques de 2012 et 2016. Elle venait de conclure sa première campagne à titre d’entraîneuse-cheffe des Thorns, les aidant à remporter les séries éliminatoires de la NWSL.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.