/sports/hockey/canadien
Navigation

Lutte contre les armes à feu: Carey Price prend position pour une organisation proarme

Coup d'oeil sur cet article

Le gardien du Canadien de Montréal Carey Price a défendu la cause de la Coalition canadienne pour les droits des armes à feu en s’affichant publiquement de leur côté face au projet de loi fédérale C-21 sur le contrôle des armes à feu. 

• À lire aussi: Code «Poly» pour des marchandises proarmes: Polytechnique Montréal dénonce la promotion

«J’aime ma famille, j’aime mon pays et je me soucie de mon prochain. Je ne suis pas un criminel ni une menace pour la société. Ce que Justin Trudeau essaie de faire est injuste. Je soutiens la Coalition pour garder mes outils de chasse», a expliqué le numéro 31 dans une publication Instagram partagée samedi, où il s’affiche en habit de chasse, arme à la main.

Cette rare sortie dans l’espace public a été saluée par des politiciens, comme le chef du Parti conservateur du Canada, Pierre Poilievre.

«Carey a tout à fait raison. La chasse est une grande tradition canadienne. Les tentatives de Trudeau d’interdire les fusils de chasse sont une attaque contre les populations rurales et autochtones. Nous devons l’arrêter», a-t-il réagi sur Twitter.

Même son de cloche chez le lieutenant politique du Québec pour les conservateurs, Pierre Paul-Hus, qui a affirmé sur le média social qu’il s’agit d’une «sortie remarquable contre les politiques insensées de Justin Trudeau».

  •  Écoutez l'entrevue de Benoit Dutrizac avec Yves-François Blanchet, chef du Bloc québécois sur QUB radio: 

Le dirigeant du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a quant à lui avancé qu’«on a convaincu Carey Price et tant d’autres que le contrôle des armes à feu a pour but ou effet de nuire à la chasse sportive».

«C’est faux. Le Bloc québécois encourage la chasse sportive et l’activité touristique/économique qu’elle génère dans nos régions», a-t-il ajouté sur Twitter.

Price n’a toujours pas revêtu l’uniforme du Canadien cette saison en raison d’une blessure au genou pour laquelle il hésite à subir une opération. Au cours de la campagne 2021-2022, il avait également dû régler un problème personnel lié à l’alcool.

Le Britanno-Colombien de 35 ans a effectué quelques apparitions publiques dans les derniers mois, notamment à un match des Alouettes de Montréal et à une séance d’entraînement du CH.

  • Écoutez l'entrevue de Benoit Dutrizac avec Nathalie Provost, survivante du massacre à Polytechnique et porte-parole de PolySeSouvient sur QUB radio : 

Une organisation vivement critiquée

La Coalition canadienne pour les droits des armes à feu a fait parler d’elle récemment après avoir créé un code promotionnel «Poly» pour promouvoir l’achat de marchandises sur son site web.

«Économisez 10% avec le code promotionnel POLY», avait écrit le 20 novembre dernier dans un tweet la vice-présidente des relations publiques de la Coalition, Tracey Wilson.

Cette publication avait été réalisée en réponse directe à un tweet de l’organisation PolySeSouvient, qui dénonçait cette marchandise.

«Nous voyons dans cette instrumentalisation d'un événement tragique non seulement une provocation de très mauvais goût, mais avant tout une insulte à la mémoire des victimes, envers les personnes blessées, leurs familles et la communauté de Polytechnique toute entière», avait d’ailleurs indiqué Polytechnique Montréal vendredi soir.

Rappelons que le projet de loi C-21, déposé au printemps dernier, pourrait modifier la définition des armes d’assaut en ajoutant plusieurs armes utilisées par les chasseurs.