/news/society
Navigation

Noël pour tous: une journée pour redonner le sourire aux familles défavorisées

Noël pour tous: une journée pour redonner le sourire aux familles défavorisées
AUDREY SANIKOPOULOS / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Des familles montréalaises qui ont de la difficulté à joindre les deux bouts ont pu profiter d’un petit moment de répit et entrer dans la magie de Noël grâce à la distribution annuelle de jouets de la Mission Bon Accueil qui s’est tenue samedi dans le quartier Saint-Henri.

Du haut de ses trois ans, la petite Zoé avait le sourire aux lèvres avec sa nouvelle poupée au bras, qu’elle a reçue en matinée grâce aux dons des Montréalais pour la collecte de jouets.

«J’ai connu la Mission Bon Accueil à Montréal-Nord parce que j’étais là-bas avant et ça m’a énormément aidée, car je n’avais pas de budget à ce moment-là. Je devais payer mon loyer toute seule, puis ce n’était pas facile», a expliqué sa mère Lydia.

Celle qui est une adepte du «couponing» se sent reconnaissante de l’existence de ces organismes qui viennent en aide pour subvenir à certains de leurs besoins.

Noël pour tous: une journée pour redonner le sourire aux familles défavorisées
AUDREY SANIKOPOULOS / AGENCE QMI

«Ça enlève beaucoup de stress et de poids sur le budget parce qu’il y a beaucoup de familles qui veulent offrir beaucoup à leurs enfants, mais qui ne peuvent pas le faire», a ajouté son conjoint Maxime.

Entre distributions de bonbons, ateliers de masques de lutins et la rencontre avec le père Noël, les 1900 enfants attendus entre samedi, lundi et mardi peuvent aussi repartir avec un des 9000 jouets donnés. Des bas de Noël avec gants et bonnets sont également distribués.

«On veut vraiment donner une expérience aux enfants. On est convaincu que quelqu’un qui souffre de la pauvreté devrait avoir de l’excellence, on ne veut pas donner quelque chose qui est usagé à des enfants qui sont dans le besoin», a indiqué Sam Watts, président-directeur général de la Mission Bon Accueil.

Noël pour tous: une journée pour redonner le sourire aux familles défavorisées
AUDREY SANIKOPOULOS / AGENCE QMI

Et les plus grands sont aussi charmés par le décor. C’est le cas d’Angie-Andrea et German, un couple de demandeurs d’asile qui est arrivé de la Colombie il y a maintenant six mois pour fuir la guerre.

Noël pour tous: une journée pour redonner le sourire aux familles défavorisées
AUDREY SANIKOPOULOS / AGENCE QMI

«Je viens de découvrir tous les services qui bénéficient aux personnes immigrantes», a mentionné Angie-Andrea en français.

Un chèque qui ne résoudra pas tout

Bien que les familles soient reconnaissantes du chèque de 400$ ou 600$ promis par le gouvernement Legault, elles s’accordent pour dire qu’il ne s’agit pas d’une solution sur le long terme.

«Il y a des familles que ça aide parce qu’en ce moment elles ont des problèmes budgétaires, mais il y a sûrement une autre façon d’agir. Ça règle le problème pour ce mois-ci, mais pour le prochain mois?» a avancé Maxime.

Présent en matinée, le ministre et député fédéral de Ville-Marie—Le Sud-Ouest—Île-des-Sœurs, Marc Miller, a soulevé le même point. «L’idée de combattre l’inflation, c’est quelque chose qui doit être fait de façon chirurgique et pas en envoyant des chèques à tout le monde, mais de vraiment cibler les gens dans le besoin.»

M. Watts espère quant à lui que les gouvernements seront en mesure de proposer des solutions pour combattre cette pauvreté encore plus visible en ces temps d’inflation, alors que près de 7000 personnes passent les portes de la Mission chaque mois.

«Je souhaite qu’on passe à travers. On voit déjà des signaux que l’inflation diminue, mais je prévois la possibilité d’une récession qui va amener d’autres défis à la mission», a-t-il fait valoir.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.