/sports/racing
Navigation

Décès à 73 ans du Français Patrick Tambay, ancien pilote de F1

Il était le parrain de Jacques Villeneuve

Patrick Tambay
Photo AFP Patrick Tambay

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien pilote de Formule 1 Patrick Tambay est décédé dimanche à l’âge de 73 ans des suites de la maladie de Parkinson.  

Il a été l’un des rares Français à avoir gagné un Grand Prix au volant d’une monoplace de la prestigieuse écurie italienne Ferrari.  

C’est l’accident tragique de Gilles Villeneuve, survenu le 8 mai 1982 au circuit de Zolder, en Belgique, qui lui avait permis de rejoindre la Scuderia.  

Tambay s’était lié d’amitié avec le pilote québécois, qui lui avait demandé d’être le parrain de Jacques, le fils de Gilles. Il a remporté deux Grands Prix (tous deux à bord d’une Ferrari), soit à Hockenheim en 1982 et à Imola l’année suivante. 

Un podium à Montréal 

Sa fiche montre aussi 11 présences sur le podium et cinq positions de tête en 114 départs. Il a disputé sa dernière épreuve le 26 octobre 1986 en Australie au volant d’une Lola. 

Tambay a participé à huit reprises au Grand Prix du Canada, dont sept fois à Montréal. Classé troisième, il a signé en 1983 son seul podium au Circuit Gilles-Villeneuve. 

Il avait conquis le cœur des tifosi en relançant une équipe Ferrari décimée après la mort de Villeneuve et le terrible accident de son compatriote Didier Pironi survenu quelques semaines plus tard, lors des essais libres du Grand Prix d’Allemagne. 

Arrivée tardive en F1 

Tambay a fait ses débuts en F1 à l’âge tardif de 28 ans, au GP de Grande-Bretagne en 1977, au volant d’une Ensign engagée par l’écurie Theodore.  

Il a connu par la suite deux années frustrantes chez McLaren en 1978 et en 1979. Il a aussi disputé huit courses à bord de l’écurie française Ligier en 1981. Sans grands résultats, toutefois. 

Après son passage chez Ferrari, il a été recruté par une autre formation française, Renault, mais ses deux années (1984 et 1985) ne lui ont procuré que trois podiums, sans qu’il ne soit capable d’accéder à la première marche. 

Patrick Tambay à bord de sa nouvelle voiture Renault Elf en 1983, au circuit du Castellet, dans le sud de la France.
Photo AFP
Patrick Tambay à bord de sa nouvelle voiture Renault Elf en 1983, au circuit du Castellet, dans le sud de la France.

Au Grand Prix de Trois-Rivières 

Le nom de Tambay est familier pour les amateurs de course québécois, non seulement pour avoir succédé à Villeneuve chez Ferrari (et avoir arboré son célèbre numéro 27), mais aussi pour ses participations au Grand Prix de Trois-Rivières. 

Notamment en Can-Am, où il s’est imposé à deux reprises en 1977 et en 1980, en route chaque fois vers le titre de cette série qui est aujourd’hui disparue.  

Il était aussi au départ du GP3R en Formule Atlantique en 1976, cette épreuve mémorable où Villeneuve avait devancé trois pilotes de F1, soit – dans l’ordre – Alan Jones, James Hunt et Vittorio Brambilla. 

Tambay, quant à lui, avait rallié l’arrivée au sixième rang de cette épreuve qui s’est avérée un moment décisif dans le parcours de Villeneuve.

En politique 

Après sa carrière, Tambay s’est lancé en politique et avait été élu au poste de conseiller municipal dans la petite ville de Cannet, dans les Alpes-Maritimes. Il a aussi été analyste de F1 pour la radio française au début des années 2000. 

Il était le père d’Adrien, aujourd’hui âgé de 31 ans, qui a lui aussi fait carrière en sport automobile, en participant, entre autres, au championnat allemand de voitures de tourisme DTM. 

Outre Tambay, Maurice Trintignant, Jean Alesi, Didier Pironi, René Arnoux et Alain Prost sont les seuls pilotes français à avoir gagné un Grand Prix de F1 au volant d’une Ferrari. 

–Avec l’AFP

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.