/finance/business
Navigation

La BDC a octroyé 135 000 $ de contrats à une organisation cofondée par sa patronne

La BDC a octroyé 135 000 $ de contrats à une organisation cofondée par sa patronne
Photo tirée de Twitter, @HudonIsabelle

Coup d'oeil sur cet article

La Banque de développement du Canada (BDC) a acheté pour 135 000 $ de formations à une organisation cofondée par sa patronne actuelle, Isabelle Hudon, a appris Le Journal.

• À lire aussi - Une patronne chouchoutée: la BDC paie 11 150$ pour un aller-retour à Londres

• À lire aussi: Plus de 250 000 $ en contrats à l’entreprise du conjoint de la PDG d'Hydro-Québec

• À lire aussi: Hydro-Québec change les règles d'attribution de contrats à L’Effet A

Cofondée par Isabelle Hudon en 2015, l’initiative L’effet A appartient à la firme Médias O’Dandy, qui a comme actionnaire majoritaire John Gallagher, le conjoint de la PDG d’Hydro-Québec, Sophie Brochu.

L’effet A vend des formations visant à aider les femmes à briser le plafond de verre.

Or, depuis son arrivée à la tête de la BDC, Isabelle Hudon continue de participer à L’effet A, et la BDC qu’elle dirige lui octroie des contrats.

«Depuis août 2021, 39 femmes ont été sélectionnées pour participer au programme pour un coût d’environ 135 000 $», confirme Shawn Salewski, porte-parole de la BDC.

  • Via QUB radio, Michel Girard revient sur l’histoire de L’Effet A concernant Isabelle Hudon.

Contrats avant Hudon

Au Journal, il souligne que la BDC a acheté au total pour plus de 470 000 $ de formations à L’effet A, dont une bonne partie avant l’arrivée d’Isabelle Hudon.

«Les présidents actuels et passés n’ont pas été impliqués ni dans le choix du programme ni dans la sélection des participantes», assure-t-on.

«Le rôle d'Isabelle Hudon au sein de L’effet A est de participer bénévolement, de la même façon que le font nos autres leaders, à des ateliers au cours desquels elle partage son expérience professionnelle et ses conseils d'affaires aux femmes participantes», explique Isabelle Marquis, directrice générale et associée de L’effet A.

En octobre dernier, Le Journal avait révélé qu’une formation donnée à L’effet A par la PDG d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, avait généré des revenus de près de 50 000 $ à la firme de son conjoint, John Gallagher.

Une compilation du Journal avait aussi permis de voir qu’Hydro avait payé pour 250 000 $ de contrats à sa firme.

Hydro-Québec avait par la suite changé les règles d’attribution de contrats.

Isabelle Hudon a décliné la demande d’entrevue du Journal.

– Avec la collaboration de Marie Christine Trottier

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.