/sports/hockey/canadien
Navigation

Le Tricolore s'incline au terme d'un match rocambolesque

Montréal s’incline 7 à 6 en prolongation à Vancouver

Coup d'oeil sur cet article

VANCOUVER | Le Canadien a livré un autre match qui n’était pas destiné aux personnes cardiaques, hier soir, au Rogers Arena. 

• À lire aussi: Une autre leçon à tirer : la soirée du Canadien a viré au cauchemar à compter de la deuxième période

Dans une rencontre où le vent a tourné de côté à plusieurs reprises, les visiteurs ont perdu un festival offensif au compte de 7 à 6 en prolongation contre les Canucks de Vancouver. 

Elias Pettersson a donné la victoire aux locaux en profitant d’une chute du défenseur Michael Matheson dans le territoire du Canadien. Le Suédois a sauté sur une rondelle libre pour déjouer Samuel Montembeault avec une belle feinte.

Ce fut un match excitant au possible. Tout d’abord, le Canadien a pris une avance de quatre buts dès la première période. Il était en plein contrôle du match alors qu’il a profité des largesses du gardien Spencer Martin. 

Puis, les Canucks ont répliqué avec cinq buts consécutifs. La débandade s’est amorcée avec le but de Connor Garland en fin de deuxième période. 

Le petit attaquant a profité d’une bévue des jeunes défenseurs du Tricolore pour briser la glace. 

Un raz-de-marée

Dans les dernières minutes du match, on a assisté à un véritable feu roulant où les deux équipes se sont échangées trois buts dans les cinq dernières minutes. 

« Ce fut une game pas mal bizarre, a souligné Martin St-Louis. On aurait pu tirer de l’arrière 2-0, mais Sam nous a gardé dans le match. 

« Ce n’est pas facile de jouer contre des équipes quand tu mènes 4-0. Ils vont sûrement tricher plus. On n’a pas été capables de marquer le cinquième but. »

Encore une fois, ses joueurs ont démontré du caractère en troisième période. C’est survenu après un temps d’arrêt de St-Louis après le cinquième but des Canucks. 

«J’ai aimé de la façon qu’ils ont bataillé. C’était un match assez demandant sur le plan émotif. Selon moi, il y a tellement plus de positif que de négatif dans cette rencontre.»

  • Écoutez le segment sportif de Jean-François Baril diffusée chaque jour en direct 6 h 43 via QUB radio :

Montembeault solide

Encore une fois, Samuel Montembeault a donné le ton à son équipe. Lors des premières minutes du match, les Canucks ont bourdonné autour de sa cage. 

Il a réalisé au moins trois gros arrêts sur des tirs menaçants. Ceux-ci ont donné de la confiance à une brigade défensive privée du Québécois David Savard. 

Pour l’occasion, l’ordre des paires a été chambardé à quelques heures du match. On a notamment vu un duo composé d’Arber Xhekaj et de Jordan Harris.

Monahan tombe au combat

Pour un deuxième match de suite, l’entraîneur-chef Martin St-Louis a perdu un gros morceau en cours de route. Sean Monahan a quitté la rencontre en deuxième période. 

Il a dû abdiquer en raison d’une blessure au bas du corps. C’est possiblement la même blessure qui a failli lui faire rater son retour à Calgary la semaine dernière. On l’avait vu se déplacer avec une botte protectrice avant le duel contre les Flames. 

Cette blessure a eu pour effet de donner plus de minutes aux autres joueurs de centre en troisième période. Christian Dvorak et Jake Evans ont évolué tour à tour avec Juraj Slafkovsky et Josh Anderson.  

+
Ilya Mikheyev
Lattaquant russe a eu son gros mot à dire dans la remontée des Canucks avec deux buts
-
Spencer Martin
Le gardien des Canucks a été mauvais en accordant quatre buts sur les huit premiers lancers du Canadien Il a été retiré du match par son entraîneur
6
P
7
Première période
1-Mon: Cole Caufield (14) (Harris)7:49
2-Mon: Nick Suzuki (14) (Guhle)12:34
3-Mon: Sean Monahan (6) (Suzuki, Matheson)14:57
4-Mon: Michael Pezzetta (1) (Harris, Evans)16:17
Punitions: Schenn (Van) (purgée par Hoglander) 9:00, Xhekaj (Mon) (maj) 9:00, Schenn (Van) (maj) 9:00, Armia (Mon) 10:24, Boeser (Van) 12:52
Deuxième période
5-Van: Conor Garland (4) (Kuzmenko)16:44
6-Van: Ilya Mikheyev (7) (Pettersson, Boeser)18:28
Punitions: Punition: Ekman-Larsson (Van) 12:58
Troisième période
7-Van: Bo Horvat (20) (Hoglander, Stillman)4:02
8-Van: Ilya Mikheyev (8) (Pettersson, Stillman)5:45
9-Van: Jack Studnicka (2) (Sans aide)8:49
10-Mon: Christian Dvorak (5) (Dadonov, Armia)15:23
11-Mon: Josh Anderson (6) (Sans aide)17:00
12-Van: Andrei Kuzmenko (12) (Miller, Hughes)AN-18:35
Punitions: Punition: Kovacevic (Mon) 18:28
Prolongation
13-Van: Elias Pettersson (12) (Sans aide)0:13
Punitions: Aucune punition
Tirs au but
Montréal 11 - 8 - 7 - 0 - 26Vancouver 9 - 13 - 9 - 1 - 32
Gardiens:
Mon: Samuel Montembeault (PP, 5-2-2) Van: Spencer Martin et Collin Delia (G, 1-0-0) (à 16:17 de la 1re période)
Avantages numériques:
Mon: 0 en 3, Van: 1 en 2
Arbitres:
Wes McCauley, Brian Pochmara
Juges de lignes:
Ryan Gibbons, Ben OQuinn
ASSISTANCE:
18 420
Elias Pettersson
Nick Suzuki
★★
Ilya Mikheyev
★★★

Ce qu’on a remarqué... 

Un premier pour Pezzetta

Dans ce festival offensif, on a eu droit au premier but de la saison de Michael Pezzetta. L’attaquant a joué son meilleur match de l’année jusqu’ici. Il a démontré un meilleur engagement même si son temps de jeu n’était pas généreux. Il doit poursuivre dans cette veine. 


Kuzmenko : un poison

Andrei Kuzmenko est l’une des belles histoires dans la LNH depuis le début de la saison. On a vu une parcelle de l’étendue de son talent au cours de cette rencontre. Le Russe a marqué le but égalisateur en fin de troisième période. 


Un match à domicile ou presque

Pour ce duel, on a vu plusieurs chandails du Canadien dans les gradins. D’ailleurs, la foule semblait en faveur des visiteurs surtout en première période. C’est fou comment le Tricolore est encore populaire dans l’Ouest canadien. 


Slafkovsky sonné

Juraj Slafkovsky s’est fait sonner les cloches en première période par le défenseur Luke Schenn. Le choix de première ronde du Canadien s’est relevé péniblement. Sur la séquence, Arber Xhekaj est venu à sa défense. Après quelques examens médicaux, le Slovaque a été en mesure de revenir au jeu. 


Savard rate le duel

Le Canadien a dû se débrouiller sans les services de David Savard. Le Québécois était blessé au haut du corps. On n’a pas été en mesure de savoir si c’était une blessure que le défenseur traînait depuis un certain temps. On ne sait pas s’il sera en mesure de jouer à Seattle ce soir. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.