/news/currentevents
Navigation

Perquisition de la GRC à Vaudreuil: un trafiquant d’armes aurait été neutralisé

La GRC aurait saisi une quarantaine d’armes

Beaucoup d’effectifs de la GRC étaient présents sur l’avenue Aquin à Vaudreuil-Dorion la semaine dernière alors que la SQ l’assistait.
Photo Nicolas Saillant Beaucoup d’effectifs de la GRC étaient présents sur l’avenue Aquin à Vaudreuil-Dorion la semaine dernière alors que la SQ l’assistait.

Coup d'oeil sur cet article

La GRC estime avoir «neutralisé» un trafiquant d’armes la semaine dernière lorsqu’elle a procédé à une longue perquisition dans une résidence banale de Vaudreuil-Dorion.

• À lire aussi: Une mystérieuse perquisition à Vaudreuil-Dorion

Depuis sa mystérieuse perquisition qui s’est échelonnée sur deux jours dans une maison banale d’un quartier résidentiel de Vaudreuil la semaine dernière, la GRC est demeurée discrète dans ses commentaires sur cette enquête. Le corps policier se contentant de dire qu’il s’agissait d’une enquête liée à la sécurité nationale.

La GRC avait aussi indiqué qu’un homme avait été arrêté, interrogé puis relâché sans accusation pour l’instant.

Opération réussie

Or, dans une communication interne obtenue par Le Journal, les officiers de la Gendarmerie royale du Canada se sont félicités de la frappe menée par l’Équipe intégrée en sécurité nationale. «L’exécution réussie de notre perquisition a permis de neutraliser un trafiquant d’armes», est-il écrit dans la note. 

On y indique également que la perquisition a eu lieu dans un «dépôt d’arme à feu et de munitions», sans toutefois donner de détails sur les quantités saisies. 

D’autres informations obtenues par Le Journal font cependant état d’une quarantaine d’armes à feu, de nombreux chargeurs et de milliers de munitions qui auraient été saisis lors de cette perquisition. «Notre intervention rapide a assurément permis de limiter le danger inhérent à de telles opérations criminelles», écrit la GRC dans la mise au point interne. 

Le corps policier pancanadien estime que l’opération sera couronnée de succès dans les prochaines semaines avec le dépôt d’accusations sérieuses devant le tribunal.

En guise de commentaire, la GRC met en relief la «période de grande inquiétude» liée aux nombreuses fusillades dans la région de Montréal et annonce la publication d’un communiqué pour partager «ce nouveau succès».

Longue perquisition

Mercredi dernier en fin d’après-midi plusieurs policiers, dont le groupe tactique d’intervention, ont fait irruption dans une résidence de l’avenue Aquin à Vaudreuil-Dorion. La perquisition s’est poursuivie jusqu’au lendemain soir. 

Un individu avait été arrêté puis relâché sans mise en accusation. Le propriétaire de la résidence perquisitionnée, un homme de 59 ans qui n’a pas d’antécédent criminel possède une entreprise en construction dont l’adresse d’affaires était située à cette résidence. 

Sa conjointe a eu la possibilité de se rendre à sa maison au deuxième jour de la perquisition afin de prendre un petit sac d’effets personnels. La GRC n’a pas voulu faire de commentaires supplémentaires quant à ce dossier étant donné qu’il fait toujours l’objet d’une enquête. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.