/misc
Navigation

Une gaffe de Price qui embarrasse tout de même Trudeau

Coup d'oeil sur cet article

L’arme de Carey Price dans son message viral ne serait finalement pas ciblée par les vastes restrictions envisagées par le gouvernement Trudeau.

Ce serait la preuve qu’il n’aurait pas dû se mêler de ce qu’il ne connaît pas. Son ignorance du drame de Polytechnique rend sa sortie encore plus honteuse.

Ce n’est guère édifiant, en effet. C’est gênant même. Mais ça ne devrait pas occulter le fait que la prise de position de l’illustre gardien est en voie de forcer la main du gouvernement.  

  • Écoutez la rencontre Latraverse-Dumont diffusée chaque jour en direct 17 h via QUB radio :

Brouillard

Tout a commencé avec un projet de loi pour interdire la vente d’armes de poings et sceller législativement l’interdiction des armes de style d’assaut.

Or, les libéraux ont soudainement proposé d’élargir massivement la portée de celui-ci. Sauf que selon leurs propres fonctionnaires, aucune évaluation n’a été faite de l’impact de ces changements sur les chasseurs!

Il serait honteux de s’en indigner. À cause de Polytechnique, à cause de la violence à Montréal.

Toute remise en question de l’approche libérale serait suspecte. Habile, quand ça permet de diaboliser les conservateurs et éviter toute réflexion sur le fond du débat.

Car bannir des armes coûtera une fortune. Il faudra les racheter, sinon traquer les propriétaires. On finira par cibler des collectionneurs. Et que dire des chasseurs autochtones, premiers ciblés par cet excès de zèle.

Aussi malhabile soit-elle, c’est à cause de la levée de boucliers suscitée par Carey Price que le Justin Trudeau se dit soudainement à l’écoute et s’engage à «ne pas capturer des armes qu’on ne devrait pas.»

C’est une bonne nouvelle, car les choix de nos gouvernements devraient être basés sur les faits et une évaluation minutieuse des coûts-bénéfices.

La tragédie de Polytechnique ne doit pas servir de prétexte pour s’y soustraire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.