/news/society
Navigation

Débats électoraux : Ce n’est pas le rôle d’un modérateur de donner son opinion, dit Pierre Bruneau

Pierre Bruneau
PIerre-Paul Poulin / JdeM

Coup d'oeil sur cet article

Vétéran de moult débats électoraux organisés sur les ondes de TVA, l’ancien présentateur de nouvelles Pierre Bruneau juge qu’il est essentiel pour un modérateur de conserver sa neutralité. 

• À lire aussi: Voici les 25 personnages qui ont marqué vos séries préférées cet automne

• À lire aussi: Théâtre du Rideau Vert: d’autres supplémentaires pour «2022 revue et corrigée»

«Le rôle d’un modérateur, d’un animateur dans un face-à-face, dans un débat, c’est plutôt de mettre la rondelle en jeu et de laisser [les chefs de parti] débattre entre eux», a expliqué M. Bruneau en entrevue avec Mario Dumont à QUB radio mardi.

Le lecteur de nouvelles vedette a puisé dans son expérience pour commenter le blâme décerné par le Conseil de presse du Québec vis-à-vis de l’animatrice Schachi Kurl, qui a partagé son opinion en posant une question sur le racisme au chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, en septembre 2021.

Rappelons que la modératrice du débat avait posé une question précédée d’un long préambule à M. Blanchet : «Vous niez que le Québec a des problèmes de racisme. Pourtant, vous défendez des lois comme les projets de loi 96 et la Loi 21, qui marginalisent les minorités religieuses, les anglophones et les allophones. Pouvez-vous aider les Canadiens qui habitent à l’extérieur de la province à comprendre pourquoi votre parti soutient ces lois discriminatoires ?»

«Cette question-là, elle avait l’air bien fière de la poser. C’est ça qui a blessé, je pense, tous ceux qui suivaient le débat, à tout le moins au Québec», a commenté M. Bruneau mardi.

Le vétéran des débats électoraux juge que la question n’aurait pas dû être présentée de la sorte. «On n’est pas là pour nos opinions, loin de là. On est là pour essayer de faire comprendre les gros sujets de la campagne électorale aux téléspectateurs et aux électeurs qui auront un choix à faire. Ce n’est pas à nous de les guider. Ce n’est certainement pas notre job», a-t-il affirmé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.