/sports/hockey/canadien
Navigation

Visite des joueurs du Canadien dans les hôpitaux: des yeux brillants chez les jeunes patients

Les joueurs du Canadien ont semé le bonheur des jeunes patients dans les hôpitaux

Coup d'oeil sur cet article

Pendant un instant, les jeunes Gaspard, Édouard, Anne-Marie et tous les autres ont oublié leurs ennuis de santé, jeudi, quand les joueurs du Canadien de Montréal sont venus à leur rencontre dans différents hôpitaux pédiatriques de la métropole pour leur visite annuelle.

• À lire aussi: Caufield attristé par le décès d’Étienne

• À lire aussi: Une tradition de plus de 50 ans

Les yeux étaient brillants et, derrière les masques, les sourires devaient être nombreux à la vue des hockeyeurs. L’attaquant Cole Caufield se dressait par ailleurs comme le joueur favori de plusieurs jeunes partisans.

Anne-Marie Vincent, 15 ans, avait notamment mis son t-shirt numéro 22 du Canadien pour l’occasion. Elle faisait du bénévolat dans un camp de vacances quand, au mois d’août, elle a été électrocutée et a subi un arrêt cardiaque. Elle s’en remet tranquillement. «Ça fait du bien pour le moral, ma fille est super contente, c’est une grande partisane de Caufield», a témoigné son père Francis, pendant que l’adolescente demandait un autographe à son idole.

«Je pense qu’à chaque fois qu’on s’implique dans la communauté et qu’on redonne aux gens autour, c’est quelque chose de spécial, a pour sa part indiqué Caufield. On devrait faire ça plus souvent.» 

Une tradition

Caufield en était à sa première visite des hôpitaux montréalais, mais il s’était déjà prêté à un tel exercice à l’époque où il fréquentait l’université, au Wisconsin. L’organisation du Canadien renouait par ailleurs avec cette tradition de plus de 50 ans après deux années de pause en raison de la pandémie.

«Cole est tellement enthousiaste, a constaté le gardien québécois Samuel Montembeault, qui accompagnait Caufield dans un groupe formé durant la visite du CHU Sainte-Justine. Même dans un hôpital francophone comme ici, il sait transmettre aux jeunes sa bonne humeur, qui est contagieuse. Quand on le voit, il amène le sourire, et c’est la même chose dans le vestiaire du Canadien.»

Une visite inspirante

Contribuant aux sourires, des cartes autographiées et des cadeaux ont été distribués, soit un petit sac à l’effigie du Canadien incluant un foulard, un mini-bâton de hockey et une balle. 

«Avant Noël comme ça, on a la possibilité d’amener un peu de joie aux enfants. Personnellement, venant d’un petit village, je suis quelqu’un qui aime redonner à sa communauté, c’est important», a résumé Montembeault, originaire de Sainte-Gertrude, dans la région du Centre-du-Québec.

«Tu ne veux jamais voir un enfant passer à travers des moments difficiles, a quant à lui noté le défenseur Joel Edmundson. Il y a beaucoup d’enfants autour de moi, dans ma famille, et c’est dur à voir, tous ces enfants malades. En même temps, c’est facile pour nous de leur consacrer un peu de temps. On voit ces yeux brillants et ça nous donne un sourire à nous aussi. C’est tellement inspirant de les rencontrer.» 

Sans grande surprise, l’engouement a aussi touché le personnel hospitalier. Caroline, pédiatre, a notamment profité de la visite du Canadien, le jour de son anniversaire, pour obtenir une photo avec quelques joueurs.

Le gardien Carey Price, qui arborait son chapeau de cowboy pour l’occasion, faisait partie des joueurs ayant visité les jeunes patients du CHU Sainte-Justine, jeudi. Il accompagnait Michael Matheson, Johnathan Kovacevic et Christian Dvorak dans un groupe appelé à rencontrer des enfants en isolement, où les médias n’avaient pas accès.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.