/finance/business
Navigation

Rémunération: pas de «sobriété» chez Hydro-Québec

Elle rémunère encore mieux ses salariés que des employeurs réputés très généreux

Coup d'oeil sur cet article

Les salaires et les avantages sociaux chez Hydro-Québec sont environ 20 % mieux payés que ce qu’on offre pour des postes semblables chez de grands employeurs comme Bombardier, la Caisse de dépôt ou la Ville de Montréal.

• À lire aussi: Plus de 130 cadres nommés par Québec gagnent plus que le PM

«Elle est où, la limite? Ça prend quel écart de rémunération pour qu’on dise enfin : “Il faut faire le ménage dans la maison.” Trente? Cinquante pour cent?», tonne François Vincent, VP Québec pour la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI).  

Hydro-Québec paye ses employés encore mieux que des employeurs déjà reconnus pour leur générosité, comme la Ville de Montréal, la Banque Nationale ou Loto-Québec, qui font partie de son marché de référence.

L’évaluation est celle d’experts qui se sont prononcés lors d’audiences de la Régie de l’énergie ces derniers mois, qui portaient sur la fixation des tarifs de la division du transport d’électricité.  

Les coûts d’opération d’Hydro-Québec finissent éventuellement par se répercuter dans le prix des tarifs. «Le minimum, avant de refiler une hausse de tarifs aux Québécois, c’est de s’assurer que la maison est en ordre», souligne M. Vincent. 

Baisse suggérée de 10 % 

L’expert en question, Yann-Philippe St-Laurent, de la firme Optimum Actuaires & Conseillers (OAC), suggère à la Régie de l’énergie de réduire de 10 % la rémunération globale de la société d’État dans le calcul des revenus requis pour fixer les tarifs d’Hydro. 

«Alors qu’on parle aux Québécois de sobriété énergétique, que les tarifs d’électricité des consommateurs commerciaux et industriels vont augmenter de 4 à 6,4 % en avril, il serait approprié de voir une sobriété salariale de la part d’Hydro-Québec», souligne pour sa part Jocelyn B. Allard, président de l’Association québécoise des consommateurs industriels d’électricité (AQCIE).

Bataille d’experts

M. St-Laurent est l’expert mandaté par l’AQCIE, le Conseil de l’industrie forestière du Québec (CIFQ) et la FCEI. 

Son mandat était d’évaluer l’étude sur la rémunération globale des employés d’Hydro faite en 2021 par la firme Normandin-Beaudry, elle-même mandatée par Hydro-Québec. 

Normandin-Beaudry concluait que la rémunération chez Hydro était de 7 % supérieure au marché de référence, un écart qui dépasse la norme «acceptable» de 5 %. La firme OAC suggère plutôt que cet écart serait de l’ordre de 14 à 24 % au-dessus de ce que le marché paye pour des groupes d’emplois similaires.

L’écart provient de «manquements» dans la méthodologie utilisée par Hydro-Québec concernant le temps chômé payé, la durée de la semaine de travail et l’évaluation du salaire de base, entre autres.

  • Écoutez la chronique économique avec l’économiste Francis Gosselin au micro de Mario Dumont sur QUB radio :

Réaction d’Hydro-Québec

«L’étude de Normandin-Beaudry est basée sur une méthodologie reconnue dans l’industrie et par la Régie de l’énergie», tient à préciser Caroline Des Rosiers, porte-parole d’Hydro-Québec. 

«La Régie ne s’est pas encore prononcée de façon finale sur la compétitivité de la rémunération globale d’Hydro-Québec. Soulignons que la Régie de l’énergie a d’ailleurs écarté quelques éléments mentionnés dans le rapport de M. St-Laurent, notamment le fait d’intégrer les heures supplémentaires dans l’analyse», fait-elle remarquer.

Dans sa décision rendue le 25 novembre dernier, la Régie de l’énergie demande à Hydro-Québec de réaliser une nouvelle étude en 2025, qui tiendra compte des manquements soulignés par la firme OAC.  

Rémunération globale chez Hydro par rapport au marché de référence

Selon la firme

  • Normandin-Beaudry : 107 %

Selon la firme

  • OAC : 114 à 124 %

Des entreprises faisant partie du marché de référence :

  • Air Canada 
  • Banque Nationale 
  • Bombardier Aéronautique 
  • Caisse de dépôt et placement du Québec 
  • Loto-Québec 
  • Pratt & Whitney Canada 
  • Société de transport de Montréal 
  • Société des alcools du Québec 
  • Ville de Montréal 
  • Ville de Québec  

Plus de 236 M$ versés aux hauts dirigeants et aux cadres en 2021 

En 2021, Hydro-Québec a versé plus de 236 millions de dollars à ses hauts dirigeants et à ses cadres, en salaires de base et en primes. Ces chiffres ont été obtenus par Le Journal à la suite d’une demande d’accès à l’information.

Les hauts dirigeants et cadres de direction ont engrangé 33,6 millions $, alors que les cadres de maîtrise et les intermédiaires ont quant à eux gagné 202,2 millions $.

«En 2021, 1745 cadres de tous les niveaux de gestion étaient à l’emploi d’Hydro-Québec», précise Caroline Des Rosiers, d’Hydro-Québec. 

«Ce nombre représente moins de 9 % de l’ensemble des employés de l’organisation, un taux d’encadrement adapté à notre contexte organisationnel», ajoute-t-elle. 

«Hydro-Québec a de grands défis de recrutement de cadres», souligne François Bouffard, professeur associé au Département de génie électrique et informatique de l’Université McGill. «Le fait que les professionnels d'Hydro-Québec – par exemple les ingénieurs – soient syndiqués rend ce recrutement difficile. Les ingénieurs ont peu d'incitatifs à devenir cadres. En le devenant, ils perdent leur sécurité d'emploi et doivent dorénavant gérer les plaintes et autres doléances de leurs employés», dit-il.

Un chiffre qui frappe

«C’est un chiffre qui frappe l’imaginaire. Mais ça se justifie entre autres parce qu’Hydro-Québec est une énorme entreprise et qu’en pénurie de main-d’œuvre, il y a aussi un défi de garder son personnel», explique Yan Cimon, professeur de stratégie à la Faculté des sciences de l’administration de l’Université Laval.

«L’important, c’est que l’entreprise fasse preuve de transparence et que les augmentations de salaire soient contrôlées», ajoute-t-il. 

– En collaboration avec Sylvain Larocque

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.