/news/currentevents

Une maman québécoise perd ses 2 enfants dans un crash d'avion

Une québécoise qui a perdu ses deux enfants en Australie il y a un an envie les parents à la veille des Fêtes

écrasement avion australie
Photo Jonathan Tremblay Catherine Di Blasio avec ses parents, Mario et Linda, la semaine dernière, à Pointe-Calumet, à l’ouest de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

À l’aube des Fêtes, une québécoise qui a perdu ses deux enfants dans un écrasement d’avion en Australie, il y a un an aujourd’hui, invite les parents à prendre un instant pour réaliser la chance qu’ils ont de pouvoir embrasser leur progéniture à Noël.

« Serrez vos enfants. Profitez de chaque moment », souffle Catherine Di Blasio, toujours ébranlée par le drame.

Le 19 décembre 2021, la femme de 40 ans résidait à Brisbane, en Australie, avec ses deux enfants, Lavinia Mocanu, 10 ans, et Lucas Mocanu, 9 ans.

Ce matin-là, son ex-conjoint et père des enfants a voulu offrir une surprise d’anniversaire tardive à son plus jeune. 

La mère avec ses enfants, Lavinia et Lucas.
Photo courtoisie, Catherine Di Blasio
La mère avec ses enfants, Lavinia et Lucas.

Il les a amenés, sa sœur et lui, effectuer un vol d’avion dans un petit appareil avec son patron, un pilote d’expérience.

La mère de famille n’en savait rien. Ses enfants devaient néanmoins être de retour pour le dîner, avait promis leur père.

Or, ce n’est que vers 16 h que Mme Di Blasio, plutôt inquiète, a entendu la sonnette de son domicile retentir, alors qu’elle s’affairait à emballer des cadeaux de Noël. 

Sous le choc

Des enquêteurs lui ont fait part de la pire nouvelle qu’on puisse livrer à un parent.

« Ils m’ont dit que mes enfants avaient pris un avion qui s’était écrasé et que personne n’avait survécu. J’étais sous le choc », se remémore la femme, qui a accueilli Le Journal dans la maison de ses parents, à Pointe-Calumet, dans les Laurentides.

écrasement avion australie
Photo Jonathan Tremblay

« Je ne le croyais pas. Il y a encore des jours où je n’y crois pas. Ça doit être un mode de défense », analyse-t-elle.

Ce serait un bris mécanique qui aurait causé l’écrasement du Cessna. L’appareil avait terminé sa course à l’envers, dans l’eau.

Depuis, l’infirmière de profession est revenue au Québec trouver réconfort auprès de ses parents, eux aussi anéantis par leur perte.

Il s’agissait de leurs seuls petits-enfants, Catherine étant leur fille unique.

« Apprendre leur mort a été horrible. Mais, une chance, il nous reste notre fille », souffle Mario Di Blasio, émotif.

souvenirs partout

Dans la demeure, des souvenirs des jeunes disparus ornent pratiquement tous les meubles. Catherine Di Blasio porte des boucles d’oreilles à l’image de papillons, en référence à ses chéris.

Elle les louange longuement en énumérant les moyens qu’a pris leur école primaire afin de les commémorer, dont un prix en musique au nom de son fils.

« Ils avaient vraiment un talent naturel pour la clarinette. Ils étaient dans le band de l’école », dit-elle en fixant le vide, sur la table de la salle à manger où elle est assise.

Des secours arrivent en vain le 19 décembre 2021 en Australie, le décès des deux enfants, du père et du pilote ayant été constaté.
Photo AFP
Des secours arrivent en vain le 19 décembre 2021 en Australie, le décès des deux enfants, du père et du pilote ayant été constaté.

Période difficile

Pour traverser les étapes du deuil, la mère confie avoir recours à un soutien psychologique.

« Perdre mes deux enfants, à 40 ans... Ce n’est pas évident de penser à rebâtir une famille », glisse-t-elle.

Dans quelques jours, elle célébrera un deuxième Noël sans ses enfants, mais son premier au Québec depuis, elle qui habitait en Australie depuis environ 15 ans.

« Ça va être difficile, admet-elle. J’appréhende de voir des cadeaux sous un sapin. Au moins, je serai avec ma famille. »

Les plus chanceux qui déballeront les présents avec leurs enfants, elle les supplie de faire preuve d’indulgence durant cette période festive.

« Ça me fâche de voir des parents sévères. Je voudrais qu’ils savourent plus le moment avec leurs enfants. Je voudrais être dans leur peau... » affirme-t-elle.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.