/entertainment/comedy
Navigation

Louis-José Houde à ses fans à propos de fausses pages Facebook: «Méfiez-vous!»

L’identité de Louis-José Houde a été utilisée sur le web

ART-44E-GALA DE L'ADISQ-2022
Photo d'archives, Agence QMI L’humoriste Louis-José Houde lors du plus récent gala de l’ADISQ, en novembre dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Louis-José Houde est le plus récent artiste à devoir prendre la parole, sur sa page Facebook officielle, pour dénoncer des pratiques frauduleuses effectuées en son nom par des cyberarnaqueurs. L’humoriste a assuré à ses admirateurs que jamais de l’argent ne leur serait demandé pour être membres de son fan-club.

• À lire aussi: Revue 2022: l'année culturelle en 12 moments marquants

« Depuis quelque temps, mon équipe doit intervenir régulièrement pour faire fermer de fausses pages qui essaient de vous attirer en se faisant passer pour moi », a dû se résoudre à écrire Louis-José Houde sur sa page Facebook mercredi soir. 

« Sachez que ma seule page Facebook, c’est celle-ci, et le seul fan-club autorisé, c’est le LJClub, auquel vous pouvez vous abonner par le biais de mon site Internet », a clarifié l’humoriste qui ne possède aucune autre page active sur les réseaux sociaux. 

L’artiste incite ses admirateurs à la prudence et à se méfier s’ils reçoivent des messages Messenger supposément à son nom ou au nom de son équipe.

« Je ne vous demanderai jamais de vous abonner à une autre page, je ne vous contacterai jamais en privé et je ne demanderai jamais d’argent pour vous abonner à mon fan-club », ajoute-t-il dans sa publication ayant récolté de nombreux commentaires de gens affirmant signaler de fausses pages d’artistes qui sollicitaient de l’argent.

En février dernier, la chanteuse Ariane Moffatt avait pris la décision de quitter Facebook, car elle en avait eu assez que des gens utilisent frauduleusement, depuis un an, son nom et son image pour vendre des produits dits amincissants.

« Ça fait plus d’un an qu’on usurpe frauduleusement mon image pour la déformer (lire amaigrir tout ce qui peut s’amaigrir sur mes photos), qu’on me fait dire des atrocités totalement à l’opposé de mes valeurs à propos de la perte de poids et de la santé, que je reçois des messages de milliers de personnes qui me demandent si mes pilules miracles fonctionnent », avait-elle écrit. Son équipe avait contacté Facebook, qui avait refusé de collaborer à retirer ces publicités mensongères dont le lien menait à l’extérieur du réseau social.

D’autres victimes  

Rappelons que l’humoriste et comédienne Katherine Levac a aussi été victime d’une publication mensongère – se présentant comme un article de journal dans lequel elle aurait révélé « les secrets de sa perte de poids, de supposées gélules miracles » – ayant circulé sur les réseaux sociaux en décembre 2022. 

Idem pour le comédien Michel Charette, qui avait aussi dû gérer un problème similaire en 2020, alors qu’on utilisait son image et sa perte de poids pour tenter de vendre des « pilules miracles amincissantes ».   

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.