/entertainment/comedy
Navigation

Les spectacles d’humour de 2023

Coup d'oeil sur cet article

Après deux années de casse-tête avec la pandémie et les nombreuses fermetures de salles, l’année 2023 sera visiblement celle du retour à la normale en humour. La preuve ? On recense pas moins de 11 spectacles comiques qui seront lancés au Québec d’ici la mi-mai.

Maude Landry – L’involution

Photo courtoisie, Félix Renaud

Difficile de croire que Maude Landry lancera son tout premier spectacle solo cet hiver, tant l’humoriste est présente sur toutes les tribunes depuis de nombreuses années. Dans L’Involution, Maude s’offre une thérapie devant public avec une quête de sens et un lâcher-prise. Le 24 janvier au Gesù de Montréal, et le 22 février au Grand Théâtre de Québec.

Eve Côté – Côté Eve

Photo courtoisie

La moitié des Grandes Crues tente l’aventure solo avec ce premier one-woman-show. Mis en scène par Joël Legendre, le spectacle vise à présenter l’univers de l’humoriste, diplômée de l’École nationale de l’humour en 2014, et son awignahan gaspésien. Les 31 janvier et 1er février à l’Olympia de Montréal, et le 21 février à la Salle Albert-Rousseau de Québec.

Boucar Diouf – Nomo Sapiens  

Photo courtoisie

On décrit ce nouveau spectacle du conteur québécois d’origine sénégalaise comme « un voyage humoristique au cœur des forces et des failles de notre grande intelligence ». Boucar interroge la place de notre espèce sur la planète. Le 2 février à L’Étoile de Brossard, et le 18 février au Grand Théâtre de Québec.

Simon Gouache – Live 

Photo courtoisie, Félix Renaud

L’humoriste a une grande passion dans la vie : la scène. Dans son troisième spectacle, il a voulu parler des nouveautés et des découvertes dans sa vie par cette forme d’art qui existe depuis des millénaires. Le 21 février à l’Olympia de Montréal, et le 14 mars à la Salle Albert-Rousseau de Québec.

Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques – Enfant du siècle 

Photo courtoisie, La Tribu

Son premier one-man-show, Hélas, ce n’est qu’un spectacle d’humour, s’était démarqué par son intelligence et son originalité. Parions que l’humoriste au nom le plus long au Québec continuera sur cette lancée avec Enfant du siècle. En résidence une douzaine de soirs au Gesù de Montréal du 16 février au 18 mars, et le 6 avril au Grand Théâtre de Québec.

Jean-Sébastien Girard – Un garçon pas comme les autres

Photo courtoisie, Félix Renaud

Révélé dans l’émission de radio La soirée est (encore) jeune, Jean-Sébastien Girard a accepté la proposition de Juste pour rire de se lancer dans l’aventure du one-man-show. Ce spectacle raconte « l’histoire d’un garçon singulier qui voulait voir son image sur tous les écrans ». Les 14 et 15 mars à l’Olympia de Montréal, et le 27 mars à la Salle Albert-Rousseau de Québec.

Fabien Cloutier – Délicat  

Joël Lemay / Agence QMI

« Délicat, un qualificatif qu’on n’associerait pas d’office à Fabien Cloutier, lui qui prend toujours un malin plaisir à nommer les choses avec cœur, et avec la précision chirurgicale d’une langue étonnamment vivante », dit le communiqué. Les 21 et 22 mars au Club Soda de Montréal, et les 17 et 18 avril à la Salle Albert-Rousseau de Québec.

Pierre-Luc Pomerleau – Moqueur polyglotte 

Photo courtoisie, Éric Myre

Dans son deuxième spectacle, l’humoriste imitera plusieurs de ses collègues humoristes, dont Laurent Paquin, Sugar Sammy, les Denis Drolet, Jérémy Demay et François Bellefeuille. Le 4 avril à l’Olympia de Montréal, et le 9 mai à la Salle Albert-Rousseau de Québec.

Daniel Grenier – Jaune

Photo courtoisie

L’humoriste reconnu pour ses gags visuels s’est inspiré de la couleur jaune pour son nouveau spectacle, une couleur à la fois associée à la fête, mais aussi à la fraternité et à la douceur. Le 19 avril au Club Soda de Montréal, et les 17 et 18 mars au Théâtre Petit Champlain de Québec. 

Daniel Lemire  

Photo courtoisie

Le père d’Oncle Georges et de Ronnie fête ses 40 ans de carrière avec ce nouveau spectacle qui est son premier solo en huit ans. Il abordera notamment la pénurie de main-d’œuvre, les problèmes de passeport, l’économie et la COVID. Le 4 avril à la Salle Albert-Rousseau de Québec, et les 26 et 29 avril à l’Espace St-Denis de Montréal. 

Jérémy Demay – Naturel   

Photo Martin Alarie

Dans ce troisième spectacle de l’humoriste français habitant au Québec depuis plus de 17 ans, Jérémy Demay se dévoilera comme jamais, en allant dans des zones plus personnelles. Le 17 mai à l’Olympia de Montréal, et le 1er juin à la Salle Albert-Rousseau de Québec. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.