/news/education
Navigation

Modulation des frais de scolarité: une solution pour régler les iniquités

Coup d'oeil sur cet article

Une modulation des frais de scolarité en fonction des coûts de formation par programme permettrait à une majorité d’étudiants universitaires de payer moins cher, en plus d’être une solution plus équitable, selon une récente étude de l’Institut économique de Montréal (IEDM). 

Avec le système actuel, chaque étudiant, quel que soit son programme ou son niveau d’études, paie les mêmes frais de scolarité, soit 2725 $ par an. Or, certains programmes coûtent plus cher que d’autres. À titre d’exemple, afin que tout le monde paie le même montant, le gouvernement du Québec verse une subvention de 3807,54 $ par année pour une place au premier cycle en psychologie, contre 55 247,41 $ pour une place au premier cycle en médecine vétérinaire.

«Un étudiant en psychologie ne devrait pas avoir à payer une plus grande part des coûts de son éducation qu'un étudiant en soins vétérinaires. C'est pourtant le genre d'aberration que créer le système de frais uniques au Québec», a dit Michel Poitevin, chercheur associé senior à l'IEDM et auteur de l'étude, en précisant qu’un grand nombre d’étudiants verraient leur facture baisser avec une telle approche.

En effet, avec une modulation, le coût de la formation d’un étudiant au baccalauréat en psychologie serait de 1556 $ (-1169 $) et de 2148 $ pour les étudiants en administration, droit et science humaine (-577 $).«Les programmes qui ont des coûts de formation élevés, comme la médecine vétérinaire ou la médecine dentaire, sont généralement ceux qui offrent les meilleures perspectives de revenus», a ajouté M. Poitevin en indiquant que cela contribuerait à la réduction de la pression financière pour de nombreux universitaires.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.