/finance/news
Navigation

6 bonnes façons d’économiser à l’épicerie

6 bonnes façons d’économiser à l’épicerie
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Alors que le coût du panier d’épicerie ne cesse d’augmenter, les consommateurs cherchent des façons de dépenser moins pour leur alimentation.

• À lire aussi: Un rabais de plus de 50%: c’est le temps de faire des réserves de tofu

• À lire aussi: Des conseils pour payer moins d’impôt dès le début de l’année

En 2023, le panier d’épicerie devrait coûter près de 16 300 dollars pour une famille de quatre personnes, soit 1000 dollars de plus que l’année précédente, alors que les prix avaient déjà connu une forte hausse. 

Et ça continue à grimper ! 

Mais il est encore possible de réduire la facture en appliquant ces quelques trucs éprouvés. 

Cela nécessite un peu de travail, de l’organisation et du calcul mental, mais le jeu en vaut la chandelle.

Voici six trucs qui vous aideront à boucler votre budget.  

1. Comparer les prix au poids

Pour être sûr de choisir les produits qui sont effectivement les plus économiques, la meilleure chose à faire est de comparer les prix au poids, recommande Annie Ferland, nutritionniste, docteure en pharmacie et fondatrice de Science + Fourchette, une plateforme consacrée à la nutrition.

« Quel que soit le rabais ou le format, vérifiez le prix pour 100 g ou pour 100 ml. Il est affiché en magasin, sur l’étiquette placée sur la tablette devant le produit. Ces informations indiquées en toutes petites lettres sont très utiles, car elles permettent de comparer deux produits ayant des volumes différents », explique la nutritionniste.

C’est non seulement une bonne façon d’économiser, mais aussi de repérer les rabais qui en sont vraiment. C’est également une arme imparable pour détecter la réduflation, qui consiste à réduire la quantité du produit sans en diminuer le prix, donnant ainsi l’illusion que l’on paye moins cher. 

2. Cuisiner et éviter les produits transformés

Les produits alimentaires transformés sont habituellement plus chers que ceux qui ne le sont pas. Ici, on ne parle pas seulement d’aliments préparés (biscuits, plats tout prêts, soupes, etc.), mais aussi de ceux qui ont subi une transformation mécanique, comme les légumes déjà nettoyés ou pelés, les produits conditionnés en petits formats individuels, etc. 

« Râper son fromage soi-même est beaucoup moins coûteux que d’acheter du fromage qui l’est déjà. D’accord, cela demande du temps, mais c’est le prix à payer pour économiser », assure Annie Ferland. 

3. Consulter les circulaires

Utilisez les circulaires pour dresser votre liste d’épicerie. Sachez que les meilleurs rabais se trouvent habituellement dans les premières pages. En les consultant régulièrement, vous saurez ce qui représente un bon rabais selon le produit. Validez le tout en vérifiant le prix au poids. Toutefois, ce dernier n’est généralement pas mentionné sur la circulaire, on le trouve uniquement sur l’étiquette en magasin.  

4. Tenir une liste de ses produits préférés

Annie Ferland souligne que l’on a tous des produits chouchous, des aliments d’une marque particulière que l’on achète parce qu’on en aime le goût, par exemple. « Dressez une liste de ces produits et pour chacun d’entre eux faites le suivi des prix affichés. Notez lorsque le prix atteint son plus bas niveau. Par la suite, vous saurez donc à quel moment cela constitue une bonne affaire ou pas », indique Annie Ferland. 

5. Faire provision de produits quand ils sont offerts au rabais

Saviez-vous qu’il existe des cycles de rabais toutes les quatre, huit ou 12 semaines, selon les produits ? En consultant les circulaires et en repérant ces cycles, vous pourrez déterminer quelle est la période la plus propice pour acheter tel ou tel aliment. 

« Profitez-en pour en faire provision et les stocker sur vos étagères ou dans votre congélateur. Si on peut se le permettre, un deuxième congélateur est d’ailleurs un bon investissement à long terme », mentionne Annie Ferland.

6. Être flexible dans ses choix

Apprenez à faire des choix plus économiques en privilégiant certains produits. Par exemple, introduisez des protéines végétales (légumineuses, tofu) dans votre alimentation pour remplacer la viande. Votre santé et votre porte-monnaie vous remercieront !

Les fruits et légumes surgelés, en plus de conserver une excellente valeur nutritive, sont généralement moins chers que les frais. Leurs prix sont également plus stables et ne subissent pas les hausses que connaissent les produits frais quand ils sont hors saison.

« N’hésitez pas non plus à changer un produit pour un autre dans vos recettes. Par exemple, si le poivron rouge est très cher, remplacez-le par un poivron vert souvent beaucoup moins coûteux », conseille la nutritionniste Annie Ferland.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.