/finance/news
Navigation

Quatre façons de minimiser les impacts de la récession

Businessman
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

L’inflation, la hausse des taux d’intérêt et la récession qui se profile à l’horizon sont inquiétantes pour nos finances. 

Comment se mettre à l’abri en prévision de cette année qui s’annonce mouvementée ?

Pour aider vos finances à traverser cette période de turbulences, voici quelques mesures à mettre en œuvre dès maintenant. 

1. Rembourser ses dettes

La première chose à faire selon Sophie Desautels, syndic autorisée en insolvabilité chez Raymond Chabot, est d’adopter une stratégie de remboursement des dettes. 

« Les dettes coûtent cher en intérêt et occupent beaucoup de place dans le budget. C’est pourquoi il est essentiel de les rembourser dès que possible », indique-t-elle.

Il existe deux méthodes pour en venir à bout : la boule de neige et l’avalanche. Avec la première, on commence par la plus petite dette, ce qui sera motivant, car on l’aura liquidée rapidement. L’avalanche, quant à elle, consiste à rembourser la plus coûteuse en intérêts d’abord. 

« Cette deuxième façon de faire permet au bout du compte de payer moins d’intérêts sur le montant global des dettes », souligne Sophie Desautels. 

En faisant votre budget, vous saurez quels montants vous pourriez dégager dans certains postes de dépenses pour rembourser vos dettes. Sachez qu’il est plus facile de réduire les dépenses variables (restaurant, loisirs, sorties, vêtements, etc.) que les fixes (loyer ou hypothèque, assurances, transport, etc.). 

« En préparant votre budget pour 2023, n’oubliez pas de tenir compte de l’inflation et de l’augmentation que cela entraîne dans les dépenses, sinon vous allez accuser un déficit », indique la syndic autorisée.

2. Anticiper le remboursement hypothécaire

Si vous avez un prêt hypothécaire à taux fixe et que vous devez le renouveler dans les prochains moins, ne vous laissez pas surprendre et faites vos calculs dès maintenant. 

« Anticipez une hausse du taux d’intérêt hypothécaire et évaluez combien vous devrez débourser au renouvellement. Intégrez cette nouvelle dépense à votre budget afin de ne pas vous retrouver en difficulté le moment venu », conseille Sophie Desautels.

Votre prêt hypothécaire est à taux variable ? Contactez votre prêteur hypothécaire sans attendre pour savoir si vous êtes proche du taux de déclenchement, c’est-à-dire du seuil où vos versements hypothécaires ne suffisent plus à payer les intérêts et qu’aucun capital n’est remboursé, ce qui allonge l’amortissement hypothécaire. Pour compenser, le prêteur pourrait augmenter le montant de vos paiements. Contactez votre institution financière pour savoir quelle est votre situation et prendre des mesures nécessaires (paiement forfaitaire anticipé par exemple) et anticiper la hausse des versements mensuels.

3. Constituer un fonds d’urgence 

Pour éviter de s’endetter en cas de coups durs ou d’imprévus, il est essentiel de disposer d’un fonds d’urgence pour trois mois de dépenses. 

Sophie Desautels donne quelques solutions créatives pour le constituer. 

« Si vous avez bénéficié d’une augmentation salariale en début d’année, ne la comptabilisez pas dans votre budget et versez-la systématiquement dans un fonds d’urgence », dit-elle.

Vous avez reçu un remboursement d’impôt ? Là encore, il faut résister à la tentation de se gâter et plutôt déposer ce surplus dans son coussin de sécurité. Lorsque c’est possible, on verse aussi les allocations familiales, nouvelles aides et subventions gouvernementales dans son bas de laine.

4. Se faire bien conseiller

N’hésitez pas à aller chercher de l’aide pour prendre des décisions éclairées ou rectifier le tir si vous sentez que vos finances vous échappent. Plusieurs organismes communautaires, comme le réseau des ACEF, offrent des conseils budgétaires gratuits. Ils vous aideront à préparer un budget réaliste en fonction de votre situation financière et à trouver des pistes de solution si vous êtes en difficulté. Lorsque rien ne va plus et que l’endettement vous submerge, les conseillers en redressement financier constituent de bonnes ressources.

Quant à eux, les conseillers en services financiers et planificateurs financiers sont les professionnels pour faire de bons choix en matière de planification financière, de placements, etc. Enfin, les conseillers et courtiers hypothécaires sont les spécialistes en matière de prêts hypothécaires. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.