/world/usa
Navigation

Des Québécois en Californie témoins des conséquences des changements climatiques

kayak sacremento
PHOTO FOURNIE PAR NELLY PEREIRA Des citoyens faisaient du kayak dans les rues près de Sacramento, en Californie, en proie à des pluies diluviennes depuis trois semaines.

Coup d'oeil sur cet article

Des Québécois établis en Californie depuis plusieurs années remarquent que les changements climatiques sévissent de plus en plus souvent et intensément, comme les pluies diluviennes des dernières semaines.

• À lire aussi: 450 cm de neige reçus depuis Noël dans cette région de la Californie

• À lire aussi: Biden se rendra jeudi en Californie meurtrie par les tempêtes

« Il y a deux jours, ma cour, c’était rendu une rivière, je ne pouvais pas sortir le chien tellement il y avait d’eau », témoigne Nelly Pereira, de Sacramento, à deux heures de route de la baie.

La Lavalloise a déménagé dans la région par amour il y a cinq ans. Elle n’avait jamais vu autant d’eau dans cet État américain plutôt reconnu pour ses sécheresses. 

« Dans ma rue, les voitures étaient couvertes d’eau jusqu’à la moitié des portes, les gens ne pouvaient pas sortir de la maison. Les gens faisaient du kayak. C’était intense », raconte celle qui travaille comme entraîneuse de sport à partir de la maison.

Ce ruisseau, près de San Jose, n’est normalement qu’un mince filet d’eau.
Photo fournie par Christian Plante
Ce ruisseau, près de San Jose, n’est normalement qu’un mince filet d’eau.

Plus venteux qu’avant

La succession de tempêtes et les chutes de pluie ont fait 19 morts et provoqué des inondations à plusieurs endroits de l’État le plus peuplé des États-Unis.

« Il pleut tous les jours depuis quatre semaines », laisse tomber Lisane Drouin, découragée

L’ergothérapeute originaire de l’ouest de Montréal habite dans la Silicon Valley depuis plus de 25 ans. Elle affirme qu’en autant d’années, ses patients et elle ont vu les températures changer. 

« C’est beaucoup plus venteux qu’avant. On a de plus en plus de vents violents et ça, avec les pluies diluviennes qu’on a eues, j’appelle ça la cinquième saison de la Californie », explique la travailleuse de la santé. 

Elle énumère en anglais les quatre saisons typiques, selon les Californiens : tremblements de terre, feux de forêt, glissements de terrain et sécheresses. 

D’un extrême à l’autre

« Ce sont de très courtes saisons. On peut aussi dire qu’il y a l’été et l’hiver », dit à la blague Christian Plante, qui demeure à San Jose. Il a déménagé de Québec en 2000 pour travailler dans l’électronique et constate lui aussi les effets des changements climatiques. 

À San Jose depuis plus de 20 ans, Christian Plante remarque que les vagues de chaleur sont de plus en plus intenses l’été.
Photo fournie par Christian Plante
À San Jose depuis plus de 20 ans, Christian Plante remarque que les vagues de chaleur sont de plus en plus intenses l’été.

« Quand on est arrivés, des semaines à 40 °C, on en avait une couple par année, maintenant, c’est pendant plusieurs semaines, au point où ça devient déplaisant », décrit le quinquagénaire.

Il ajoute qu’à l’été 2020, les canicules étaient tellement intenses que l’air était « vicié » pendant des semaines en raison des feux de forêt.

Des phénomènes extrêmes appelés à se reproduire

Les pluies abondantes qui ont touché la Californie dans les dernières semaines ne sont qu’un avant-goût des effets des changements climatiques que les Nord-Américains sont appelés à vivre dans l’avenir, selon un expert.

« Nous allons connaître des changements majeurs dans les régimes de précipitations avec des intensités qui vont augmenter, surtout de courte durée », s’inquiète Philippe Gachon, professeur et chercheur en hydroclimatologie à l'UQAM.

Le spécialiste des changements climatiques explique que la Californie est l’une des régions vulnérables du monde à l’arrivée des fortes pluies, et ce, en raison de sa situation géographique, près de l’océan Pacifique, et de ses montagnes, qui favorisent le ruissellement. 

L’État le plus peuplé des États-Unis a connu des sécheresses et des vagues de chaleur importantes dans les dernières années. La Californie est aussi régulièrement touchée par des feux de forêt.

Avec le réchauffement climatique, ce syndrome d’« excès et de pénurie d’eau » risque de se reproduire et de mettre au défi les infrastructures comme les systèmes de drainage, qui ne sont pas conçus pour des intensités aussi élevées en si peu de temps, souligne Philippe Gachon.

Phénomènes extrêmes

La Californie n’est pas la seule région d’Amérique du Nord touchée par des phénomènes météorologiques extrêmes.

« Dans l’ouest du pays, on a vécu les températures les plus froides des 30 ou 40 dernières années », souligne Philippe Gachon, qui rappelle que le mercure est descendu jusqu’à -35 °C, voire -40 °C dans certains secteurs de la Colombie-Britannique et de la côte ouest des États-Unis au mois de décembre.

La Nouvelle-Écosse a quant à elle reçu sa dose de pluie et de grésil depuis le début de l’année 2023.

Une ampleur sous-estimée

M. Gachon va jusqu’à dire que l’Amérique du Nord est l’une des régions du monde les plus touchées par les changements climatiques.

« Les Canadiens et les Américains sous-estiment l’ampleur des changements que nous allons vivre », insiste l’expert. 

Il souligne que le continent connaît tous les types de systèmes qui sont à l’origine des excès et des pénuries d’eau. « Il n’y a pas d’autre équivalent dans le monde. En Europe, il n’y a pas de tornades ou de cyclones tropicaux. En Asie, oui. Mais au Canada, nous battons le record en termes de pluie verglaçante et de tempêtes de neige », illustre-t-il.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.