/entertainment/comedy
Navigation

Place aux femmes en humour: «Il était temps que ça change» – Maude Landry

Maude Landry et Eve Côté
Photo Jocelyn Michel, byconsulat.com Maude Landry et Eve Côté

Coup d'oeil sur cet article

En ce début d’année, c’est au féminin que se décline l’humour sur les scènes du Québec. Pendant que Mariana Mazza, Lise Dion, Christine Morency, Cathy Gauthier, Mélanie Ghanimé et autres Virginie Fortin continuent de sillonner la province avec leurs spectacles, Maude Landry et Eve Côté s’apprêtent à dévoiler leurs premiers efforts solos respectifs, L’involution et Côté Eve.

Un simple coup d’œil à la programmation des salles de spectacles permet de faire un constat aussi évident que réjouissant : les humoristes féminines sont plus présentes sur nos scènes qu’elles ne l’ont jamais été. Du même coup, elle est révolue l’époque où les soirées d’humour étaient systématiquement dominées par la gent masculine, et où l’industrie entière était un boys club (presque) hermétique. 

Évidemment, Maude Landry et Eve Côté l’ont remarqué. Certains diront même qu’elles ont elles-mêmes été de grandes joueuses dans ce changement important et, avouons-le, franchement nécessaire. 

Maude Landry et Eve Côté
Photo Jocelyn Michel, byconsulat.com

«Ça ne fait pas longtemps qu’on voit autant de femmes en tournée ou dans les soirées d’humour. Il était temps que ça change. Et j’espère que ça va continuer ainsi parce qu’il y a tellement d’humoristes féminines brillantes et hilarantes», avance Maude Landry. 

Le son de cloche est sensiblement le même chez Eve Côté. Selon elle, il s’agit d’un «privilège» de faire partie de cette nouvelle génération de femmes qui font leur marque dans l’industrie. 

«J’ai vu plusieurs des shows de ces femmes-là. Et je peux vraiment dire qu’on a chacune notre proposition unique. On est toutes différentes, on a toutes notre manière propre à nous de voir la vie. Je trouve ça génial ! Ça n’enlève rien aux gars ; ils ont plein de shows sur le marché, et ce sont des shows de qualité. Mais – enfin ! – ce ne sont plus juste trois femmes qui font le tour du Québec avec leur spectacle», affirme-t-elle. 

Changement de culture

Ce «enfin!», il doit avoir été lancé – ou soupiré, c’est selon – à différentes reprises par Eve Côté et ses consœurs au cours des dernières années. Car l’humoriste remarque qu’un important «ménage» a été fait depuis quelque temps. 

Son point de départ? Le mouvement #metoo, dans la foulée duquel certaines têtes sont tombées. Et ces dénonciations ont ouvert la porte à une discussion ô combien importante, tant sur la place publique que dans les coulisses de l’industrie de l’humour. 

Maude Landry a, évidemment, remarqué un «changement de culture» important depuis qu’elle a été nommée révélation de l’année au gala Les Olivier, en 2018.

Maude Landry et Eve Côté
Photo d'archives, Agence QMI

«Ça a vraiment brassé», atteste quant à elle Maude Landry. 

«On avait besoin d’avoir cette conversation entre nous. Et beaucoup de gens se sont rendu compte qu’il y avait des choses à régler et d’autres à comprendre sur le respect, le consentement et les valeurs communes. Ça m’est arrivé dans le passé de me sentir comme un morceau de viande dans une loge, avant de monter sur scène. Et c’est le genre de chose qui affecte nos performances. On ne tolère plus ce genre de choses», poursuit-elle. 

«C’est un beau milieu, quand même», opine pour sa part Eve Côté. 

«Il a été sali dans les dernières années, mais on a du fun en tabarouette. Et maintenant qu’il n’y a plus de menace pour notre sécurité, ça va encourager les jeunes pousses, les nouveaux talents féminins à éclore. Ça ne peut que donner du vent à d’autres nouveaux artistes incroyables et c’est ce qu’on veut», raconte-t-elle. 

Eve Côté : Tous les chemins mènent à la scène

Maude Landry et Eve Côté
Photo Courtoisie, Eva-Maude TC

La route vers son premier one-woman-show a été longue. Sinueuse, même. Mais à 37 ans, Eve Côté est fin prête à se révéler sans détour sur nos scènes. « Ça vient avec un grand sentiment de liberté... mais aussi de danger », confie-t-elle. 

De la technique policière à l’enseignement des mathématiques, en passant par les communications, les ressources humaines et le journalisme, Eve Côté a cumulé les détours dans des champs variés avant de de se poser sur les bancs de l’École nationale de l’humour. 

« Je pense que je fuyais ce rêve-là », avance l’humoriste, en entretien avec Le Journal

« Je viens d’un milieu, d’une famille, qui ne connaissait personne ayant évolué dans le domaine artistique. Alors dans ma tête, c’était un monde auquel je n’avais pas accès », poursuit-elle. 

Mais une fois sa vocation trouvée, il n’a plus été question d’en déroger. Après avoir assuré les premières parties de Lise Dion, Eve Côté a fondé le duo Les grandes crues avec Marilyne Joncas. Leur tournée Su’l gros vin a passé plusieurs années sur la route, cumulant un total de 325 représentations. 

Maintenant qu’Eve Côté vole de ses propres ailes, la question se pose: sera-t-elle aussi crue, même en solo?

« On peut sortir la fille des Grandes crues, mais on ne sort pas les Grandes crues de la fille », laisse-t-elle tomber en riant.  

Plus de profondeur

Un bémol, une nuance importante, s’impose toutefois. Car oui, son premier spectacle solo comprend son lot de gags bien salaces. Mais ce type d’humour n’est pas la ligne directrice, ni le thème principal de Côté Eve. 

L’humoriste entend en effet profiter de cette tournée pour présenter au public qui elle est... sans déroute ni chardonnay. Tout ça, dans une formule s’éloignant régulièrement du stand-up conventionnel. 

« C’est comme une immersion gaspésienne! Je veux raconter mon histoire, emmener les gens avec moi et leur montrer d’où je viens, dans quel genre de milieu j’ai été élevée. Et ça se passe dans une forme différente du monologue classique. J’ai des décors, de l’ambiance... J’ai hâte de voir comment les gens vont recevoir ça », avance-t-elle. 

  • Eve Côté présentera le spectacle Côté Eve, à l’Olympia de Montréal les 31 janvier et 1er février.

Maude Landry : Authentique à tout prix

Maude Landry et Eve Côté
Photo courtoisie, APIH

« J’ai toujours senti que j’étais différente... ou pas normale », lance Maude Landry. Et elle entend bien le prouver avec L’involution, sa première tournée en carrière où se mêleront l’humour absurde, le stand-up traditionnel et la chanson. 

Certains sourcilleront en réalisant que L’involution est le premier one-woman-show de Maude Landry. Après tout, l’humoriste de 31 ans fait partie intégrante de la scène humoristique québécoise depuis plusieurs années déjà. Elle a d’ailleurs été sacrée révélation de l’année lors du gala des Olivier de 2018. 

La pandémie, toutefois, est venue retarder ce premier effort solo. 

« Je devais le sortir avant. Mais tant mieux, dans un sens, parce que j’ai eu le temps de le peaufiner. Je sais qu’il est meilleur aujourd’hui qu’il ne l’était avant », avance-t-elle. 

Voilà qui est fort probable puisqu’elle avoue puiser à même ses propres angoisses et incertitudes – deux choses que la pandémie nous a fournies en quantités industrielles – pour tisser la toile qu’est L’involution. 

« C’est difficile d’être un humain! Les défis du quotidien, le simple fait d’être en vie... je trouve ça tellement complexe. Mais ce n’est pas lourd, promis! J’en parle avec beaucoup de détachement et d’absurdité », assure-t-elle. 

Sans se dénaturer

Car évidemment, Maude Landry enrobe tous ces propos de sa candeur et sa dégaine usuelles – ses marques de commerce – pour continuer de frayer hors des différents sentiers battus par ses consœurs. Ces éléments si caractéristiques de son humour ont su résister à la pression, voire la tentation, de s’estomper pour rejoindre un public plus large 

« Les humoristes, c’est dans notre nature d’avoir besoin de validation. On veut plaire. Alors c’est facile de se dénaturer pour plaire à un plus grand nombre de personnes. Mais il faut rester authentique. Parce que dans le fond, il n’y a rien de plus l’fun que d’être aimé pour qui on est vraiment », conclut-elle. 

  • Maude Landry présentera L’involution au Gesù de Montréal, mardi soir.
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.