/world/middleeast
Navigation

En Irak, une bousculade avant un match de foot fait un mort et des blessés

En Irak, une bousculade avant un match de foot fait un mort et des blessés
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Une personne est morte et des «dizaines» d'autres ont été blessées jeudi lors d'une bousculade survenue devant un stade en Irak où doit avoir lieu la finale de la Coupe du Golfe de football, a-t-on appris auprès de sources médicale et sécuritaire. 

Des milliers de supporters sans billets se pressaient dès l'aube devant les grilles d'un stade de Bassora (sud), dans l'espoir d'assister au match entre l'Irak et Oman à partir de 19 h (16 h GMT), lorsque la bousculade s'est produite.

«Il y a un mort et des dizaines de blessés légers», a indiqué une source médicale sous couvert d'anonymat, un bilan confirmé à l'AFP par un responsable du ministère de l'Intérieur sous couvert de l'anonymat. 

La cohue a été causée par le «grand nombre de fans, en particulier de personnes sans billets, qui se sont rassemblés depuis le matin et ont essayé d'entrer» dans le stade, a-t-il dit.

Selon un photographe de l'AFP à l'intérieur du complexe sportif, les grilles étaient fermées lorsque la bousculade a eu lieu. Il a dit entendre les sirènes de nombreuses ambulances venues secourir les blessés.

Sur des photos postées sur les réseaux sociaux, on pouvait voir une marée humaine tenter d'atteindre le stade.

«Réunion urgente»

Le premier ministre Mohamed Chia al-Soudani a annoncé se rendre sur les lieux du drame, selon un communiqué de son bureau.

Il a présidé «une réunion urgente en présence de certains ministres et du gouverneur de Bassora», organisée «pour discuter des mesures spéciales pour la finale de la coupe du Golfe 25», d'après la même source.

L'armée irakienne a appelé dans un communiqué les Irakiens à «respecter les instructions» de sécurité concernant l'accès aux stades, afin de «clore le championnat d'une façon civilisée qui fait honneur à l'Irak».

L'Irak, pays malmené par quatre décennies de conflits, mise énormément sur la 25e Coupe du Golfe de football à Bassora pour redorer son blason après des années sans pouvoir organiser de rencontres internationales à cause de la situation sécuritaire.

Le tournoi réunit huit pays (Irak, Koweït, Oman, Arabie Saoudite, Bahreïn, Qatar, Yémen et Émirats arabes unis) et l'Irak est parvenu à se qualifier pour la finale qui doit avoir lieu jeudi soir. 

C'est la première fois depuis 1979 que la Coupe du Golfe, événement biannuel, y est organisée.

Mais des problèmes logistiques ont émaillé le tournoi dès la cérémonie d'ouverture il y a deux semaines. Des milliers de supporters - dont certains munis de billets - et des journalistes dûment accrédités s'étaient vu refuser l'accès au stade sans motif précis.

Et le 8 janvier, une altercation entre une vingtaine d'hommes dans une section VIP du Stade international de Bassora a eu lieu avant le match d'ouverture Irak-Oman (0-0).

L'Irak a déjà connu de sanglantes bousculades. La dernière a fait 31 morts et une centaine de blessés en septembre 2019 à Kerbala, durant le pèlerinage chiite d'Achoura, au sud de Bagdad.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.