/opinion/blogs/columnists
Navigation

Trudeau aide des antisémites qui blâment le Québec

Coup d'oeil sur cet article

Le 22 décembre dernier, Samer Elniz, un porte-parole de la Muslim Association of Canada (MAC), a profité d’une tribune dans le journal Chronicle-Telegraph pour attaquer notre politique d’immigration. Tout en dénonçant le refus du Québec d’augmenter ses seuils, il affirme que défendre le français ou les valeurs québécoises constitue de la discrimination systémique. Il accuse aussi François Legault de stigmatiser les musulmans et affirme que le Québec risque de discriminer encore plus les minorités dans l’avenir. Plusieurs commentaires s’imposent ici.

Admirateur d’Hitler

Il faut d’abord savoir que la MAC se réclame ouvertement d’Al-Bana, le fondateur des Frères musulmans, mort en 1949. Ce dernier voulait créer une théocratie religieuse en Égypte, à l’image de ce qui existe en Afghanistan, en Iran ou à Gaza. Al-Bana était aussi un grand admirateur d’Haj Amin Al-Husseini, le grand mufti de Jérusalem, qui est lui-même un allié d’Adolf Hitler. Comme le chef des nazis, Al-Husseini souhaitait exterminer les Juifs. En 1946, Al-Bana a écrit que «l’Allemagne et Hitler ne sont plus là, mais Al-Husseini continuera le combat».

L’antisémitisme est une constante à la MAC. Par exemple, dans une vidéo produite par celle-ci en 2021, une présentatrice voilée affirme qu’il existe une «industrie de l’islamophobie», laquelle est notamment financée par les sionistes, c’est-à-dire les Juifs. Le pire est que cette vidéo a été produite grâce à une subvention de 225 000$ du gouvernement ontarien. Elle est destinée aux écoles de la province et doit éduquer les élèves à «l’islamophobie».

Par ailleurs, à deux reprises dans le passé, la MAC a invité à ses activités Al-Saleh Al-Suwaidan, un ressortissant du Koweït qui a été interdit de séjour en Italie et en Belgique. Il a écrit un livre prônant le meurtre des Juifs et appelle au djihad. Ce prédicateur haineux affirme aussi que la langue française est incompatible avec la civilisation.

Lapider les gais

S’il y a une constante dans les activités de la MAC, c’est bien la présence d’orateurs haineux. En 2011, celle-ci a même été condamnée à l’unanimité par l’Assemblée nationale. À l’époque, la MAC avait loué sa mosquée d’Al-Rawdah à Montréal pour permettre la venue d’Abdur Raheem Green. Celui-ci a déjà déclaré que les musulmans peuvent utiliser «une certaine forme de force physique pour protéger leurs femmes contre le mal». Selon lui, il faut aussi criminaliser l'homosexualité et lapider les gais.

Le pire de l’histoire, c'est que la MAC a reçu presque 2,1 millions de dollars du gouvernement Trudeau au cours des deux dernières années... notamment pour lutter contre la haine! Il faut dire que les libéraux courtisent les islamistes. Lors des élections de 2021, devant un parterre exclusivement masculin, Mélanie Joly et la députée libérale Emmanuella Lambropoulos ont revêtu le voile pour visiter la mosquée Al-Rawdah, située dans le comté de cette dernière. Rappelons ici qu’en 2014, Lambropoulos a accusé de racisme les partisans de la charte des valeurs du défunt gouvernement Marois. 

C’est ça, le multiculturalisme canadien. Au nom de la tolérance, on finance l’homophobie, l’antisémitisme et la misogynie pour gagner des votes et on accuse ensuite la laïcité québécoise d’être raciste! 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.