/sports/hockey/canadien
Navigation

Alex Belzile et la quête d’un premier but à 31 ans

L'attaquant québécois obtient un autre séjour avec le Canadien

Coup d'oeil sur cet article

Depuis l’an 2000, on recense 19 joueurs qui ont marqué leur premier but dans la LNH à 30 ans ou plus. Alex Belzile aimerait bien ajouter son nom et devenir le vingtième joueur à appartenir à cette catégorie rare.  

• À lire aussi: Longue convalescence pour Caufield

• À lire aussi: Nombreux blessés chez le CH: l’équipe médicale fait-elle le travail?

Âgé de 31 ans, Belzile a fait son retour dans la LNH samedi soir dans le gain de 3 à 2 en prolongation du Canadien contre les Maple Leafs de Toronto.

À son premier match de la saison, mais son 14e en carrière, l’ailier droit a récolté une passe sur le but de Rafaël Harvey-Pinard. 

Des chances de marquer

C’était la deuxième passe de sa carrière dans la LNH. 

« Un premier but, est-ce que ça me trotte en tête ? Oui et non, a répondu Belzile à la veille d’une rencontre contre les Bruins de Boston. Si ça doit arriver, ça arrivera. J’ai des chances de marquer pratiquement tous les matchs. Même l’an dernier, j’ai joué de bons matchs et je générais de l’offensive. Ce n’est pas parce que je ne veux pas marquer. On aimerait tous obtenir des buts. »

« Les buts viennent avec les bonnes actions, a-t-il poursuivi. Pour moi, l’échantillon (14 matchs) reste encore petit. Chez le Canadien cette saison, je ne veux lancer de flèches à aucun joueur, mais il y avait des gars qui n’avaient toujours par de but après plusieurs rencontres. Au hockey, tu dois toujours avoir un impact positif sur ton équipe. J’ai juste joué un match cette saison. Ça finira par rentrer, mais on ne sait pas encore quand. »

Rappelé du Rocket de Laval, Alex Belzile a amassé une passe dans la victoire de 3 à 2 contre les Maple Leafs de Toronto, samedi.
Photo d'archives, Martin Chevalier
Rappelé du Rocket de Laval, Alex Belzile a amassé une passe dans la victoire de 3 à 2 contre les Maple Leafs de Toronto, samedi.

Un joueur aimé et respecté

Rafaël Harvey-Pinard, qui a connu la joie d’un premier but au Centre Bell face aux Leafs, se réjouirait de voir son grand ami obtenir une telle récompense. 

« On serait tous heureux de le voir marquer un but dans la LNH, pas juste ici avec le Canadien, mais aussi chez le Rocket, a dit Harvey-Pinard. Alex est un gars qui se fait aimer partout où il passe. Ce n’est pas pour rien qu’il est le capitaine du Rocket. C’est un très bon communicateur. Il rentre dans le vestiaire et il apporte une belle énergie. »

Michael Pezzetta avait aussi des yeux pétillants en parlant de Belzile. Il sait parfaitement qu’un premier but dans la LNH viendrait bonifier le parcours d’un battant avec une cerise de plus sur le gâteau.

« Je serais tellement heureux de le voir marquer un but avec le Canadien et dans la LNH, a mentionné Pezzetta. Quand j’ai fait mes débuts chez les pros à Laval, Belzile était un vétéran avec le Rocket. Il m’encourageait, il me parlait souvent et il me remontait le moral quand je sautais mon tour de la formation. Comme moi, il avait déjà joué dans la ECHL. Il avait gravi les échelons un à la fois. J’ai tellement de respect pour lui. Il mériterait ce premier but. » 

Un record de Didier Pitre

Dans la grande histoire du Canadien, Didier Pitre détient le record du plus vieux joueur à obtenir un premier but. Il avait 34 ans et 109 jours. Il avait marqué le 19 décembre 1917 en plein cœur de la Première Guerre mondiale. C’était la première saison de la LNH. 

Plus récemment, Mark Streit (28 ans), Mario Roberge (27), Corey Schueneman (26), Anthony Richard (26) et Frédérick St-Denis (25) ont chacun touché la cible une première fois à un âge assez avancé. 

S’il devait obtenir un premier but, Belzile deviendrait le deuxième plus vieux chez le CH. 

Comme on l’écrivait d’entrée de jeu, il y a seulement 19 joueurs qui ont marqué un premier but à 30 ans ou plus depuis l’an 2000. Joel Hanley, avec les Stars de Dallas, est le dernier qui l’a fait. C’était le 1er février 2022 alors qu’il avait 30  ans et 238 jours. 

Dans le groupe des 19 joueurs, on retrouve deux gardiens en Pekka Rinne (37 ans) et Mike Smith (31 ans). Il y a aussi deux Québécois avec Alain Nasreddine (31 ans) et Éric Perrin (31 ans), le grand ami de Martin St-Louis. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.