/sports/baseball
Navigation

Baseball: qui accédera au Temple de la renommée?

Baseball: qui accédera au Temple de la renommée?
REUTERS/Sue Ogrocki

Coup d'oeil sur cet article

Le Temple de la renommée du baseball dévoilera mardi l’identité des membres de sa cuvée 2023 et si Fred McGriff est déjà assuré de passer à l’immortalité de son sport cet été, quelques anciens joueurs se croisent les doigts pour recevoir un appel-surprise en provenance de Cooperstown. 

• À lire aussi: Une légende des Athletics s’éteint

Admis à la suite d’un vote unanime du comité de l’ère moderne du baseball, McGriff risque d’avoir peu de compagnie à la cérémonie d’intronisation le 23 juillet. Effectivement, peu d’individus auraient des probabilités logiques d’atteindre les 75 % de votes de la part des membres de l’Association des chroniqueurs de baseball d’Amérique admissibles à se prononcer. 

Celui ayant le plus de chances aux yeux de plusieurs experts est l’ancien joueur de troisième coussin Scott Rolen. L’an passé, il a récolté 63,2 % de voix au scrutin, lui qui a joué pour les Blue Jays de Toronto en 2008 et 2009. L’auteur d’une récolte de 316 circuits et de 1287 points produits en carrière a joué 17 ans dans les grandes ligues, principalement avec les Phillies de Philadelphie et les Cardinals de St. Louis. Il compte un titre de la Série mondiale à son actif.

D’autres experts ont avancé le nom de Todd Helton au nombre des hommes pouvant espérer une invitation. Cependant, ses années passées au Coors Field de Denver, un lieu favorable aux cogneurs, risquent de peser lourd dans la balance. Le frappeur gaucher a disputé ses 17 campagnes avec les Rockies du Colorado, catapultant 369 tirs par-dessus la clôture et maintenant une moyenne au bâton de ,316. Ses quatre Bâtons d’argent témoignent de son efficacité en attaque, tout comme sa moyenne de puissance de ,539.

Redoutables dans le rectangle durant les décennies 1990 et 2000, Gary Sheffield et Andruw Jones devraient recevoir leur part de votes, sauf qu’il faudra voir si cela suffira. Le premier a réussi 509 coups de quatre buts en 22 ans et a remporté le titre des frappeurs de la Ligue nationale en 1992. Toutefois, il a été relié au scandale BALCO, qui a fait le lien entre des athlètes et la consommation de substances interdites en 2002. Quant au second, il a expédié 434 lancers hors des limites du terrain, incluant 51 avec les Braves d’Atlanta en 2005. Solide au champ centre, il a mis la main sur 10 Gants dorés.

Autres cas 

Certains noms connus du passé voient toujours leur nom inscrit sur les bulletins de vote, mais ils ont deux prises contre eux et risquent d’attendre leur tour. C’est le cas des Manny Ramirez, Alex Rodriguez, Andy Pettitte et Alex Rodriguez qui ont tous fait l’objet d’allégations relatives au dopage.

Quelques-uns tentent de leur côté de gagner du terrain comparativement à l’an dernier. Parmi eux, l’ancien releveur Billy Wagner voudra bien améliorer son résultat de 51 % au scrutin. Le gaucher en est à sa huitième année d’admissibilité et s’il échoue, il lui en restera deux autres. Pourtant, ses 422 sauvetages à vie et la moyenne de l’adversaire contre lui (,187) représentent des atouts dans sa candidature.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.