/world/europe
Navigation

Xénophobe et raciste? Le jeu «Tu ris, tu perds» soulève les passions en France

Le jeu de société «Tu ris ou tu perds».
Capture d'écran Les amis ludiques Le jeu de société «Tu ris ou tu perds».

Coup d'oeil sur cet article

Un jeu de société soulève une nouvelle fois les passions en France. «Tu ris, tu perds» est accusé par des internautes de véhiculer des clichés xénophobes et racistes.

• À lire aussi: Connaissez-vous Antifa, le jeu de société qui déchire la France (et qui est disponible au Québec)

• À lire aussi: Patrick Huard rit, mais rions-nous?

• À lire aussi: LOL: qui (ne) rira (pas) le dernier?

Qu'est-ce que «Tu ris, tu perds»?

Retiré de la vente en France par l’enseigne spécialisée Jouet Club, le jeu de société «Tu ris, tu perds» repose sur «un duel de blagues pas drôles pour faire rire son adversaire».

Proposé par Dujardin, l’éditeur du célèbre Mille Bornes, le jeu vise à reproduire le principe de nombreuses vidéos YouTube à succès du même thème, et qui a donné naissance ensuite à la franchise LOL, tu ris ou tu perds sur Amazon Prime (LOL: Qui rira le dernier au Québec).

Pourquoi ce jeu fait-il autant parler?

C’est une influenceuse, Crazy Sally, qui a mis la puce à l’oreille sur le contenu de ce jeu qu’elle considère comme malaisant, voire raciste.

De nombreuses blagues du jeu sont des reprises de vidéos YouTube desquels «Tu ris, tu perds» s’inspire, mais Crazy Sally ne s'explique tout de même pas pourquoi ce jeu est en vente. Elle a partagé son point de vue dans une vidéo qui fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis quelques jours.

L’influenceuse donne quelques exemples de plaisanterie qui n’en sont pas pour elle: 

• «Un black entre aux toilettes, il en ressort blanc, que s’est-il passé? Il a chié sa race»; 

• «Pourquoi quand tu vois un Arabe tomber à moto, il ne faut pas rigoler? Parce que c’est peut-être la tienne»; 

• «Pourquoi les chiens aboient beaucoup en Chine? Parce qu’ils ne sont pas assez cuits».

«C’est quoi la limite des blagues aujourd’hui? Suis-je trop sensible ou est-ce que la limite est bien dépassée dans ce jeu?» ajoute-t-elle.

Elle montre aussi du doigt certaines cartes qui demandent aux joueurs d’imiter l’accent arabe ou asiatique, avec comme exemple la carte suivante: «Pourquoi quand un enfant asiatique se fait gronder par son père, il part jouer au foot (soccer)? Parce que son père lui dit “vaféfoot, vaféfoot” (va faire du foot)».

L’humoriste l’ayant inspiré, Aziz Aboudrar, a même pris la plume la semaine dernière pour s’excuser auprès de «toutes les personnes qui ont pu être blessées, froissées, attristées par certaines blagues», et pour assurer que les cartes que certains considèrent comme racistes seront retirées de la prochaine édition.

Qu’en est-il au Québec?

Les jeux de société à succès en France sont pour la plupart disponibles au Québec. Or, s’il est commercialisé dans l’hexagone depuis 2019, il ne l’est toujours pas dans la Belle Province.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.