/finance
Navigation

Banque du Canada: 8e hausse du taux directeur en moins d'un an?

Coup d'oeil sur cet article

À la veille de l’annonce du taux directeur du Banque du Canada, plusieurs économistes craignent qu'une nouvelle hausse ralentisse encore davantage l'économie canadienne. 

• À lire aussi: Augmentation du taux directeur: c’est assez!

• À lire aussi: Habitation: 5 choses à surveiller à l’aube d’une possible hausse des taux

• À lire aussi: Est-il plus avantageux de payer son hypothèque ou investir?

S’il y a une augmentation du taux mercredi, ce serait la huitième en moins d’un an.

Dans ce contexte, la ministre fédérale des Finances, Chrystia Freeland, promet de rester prudente dans son prochain budget, attendu au mois de mars ou d’avril.

  • Écoutez l'édito économique de Michel Girard diffusé chaque jour en direct 7 h 35 à QUB radio :

Mme Freeland était à Hamilton mardi dernier, dans le cadre d’une retraite avec les membres du cabinet du premier ministre Justin Trudeau, là où plusieurs économistes ont présenté leurs prédictions d’un ralentissement considérable de l’économie canadienne.

«Il a plusieurs effets des taux d’intérêt qu’on n’a pas encore vus», affirme Carolyn Wilkins, de l’Université de Princeton. 

«Surtout qu’au Canada, on a une population qui est tellement endettée que chaque augmentation du taux d’intérêt se fait beaucoup sentir», explique-t-elle.

Pablo Rodriguez, ministre du Patrimoine canadien, assure que le gouvernement fait de l’économie sa priorité et comprend la réalité de la population canadienne.

«Avant d’être des ministres, on est des êtres humains», explique-t-il. «On met du gaz dans notre char, on achète des céréales; on le sait ce qui se passe: on travaille là-dessus.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.