/sports/hockey
Navigation

Bruins: Jim Montgomery profite pleinement de sa deuxième chance

Le Montréalais d’origine dirige les Bruins, la meilleure équipe de la LNH

Bruins c. Canadiens
Photo Martin Chevalier Jim Montgomery fait preuve d’une belle humilité malgré les succès des Bruins, mais selon ses joueurs, une bonne part du crédit lui revient.

Coup d'oeil sur cet article

Jim Montgomery incarne à la perfection le concept de la deuxième chance. Après avoir vaincu les problèmes d’alcool ayant mené à son congédiement, à Dallas, le Montréalais d’origine file le parfait bonheur à la tête de la meilleure équipe de la LNH.

• À lire aussi: Le Canadien s’incline devant les Bruins dans un revers de 4 à 2

• À lire aussi: Les puissants Bruins sont en ville

• À lire aussi: Les Bruins se dirigent vers une saison historique

De passage au Centre Bell pour la première fois depuis que les Bruins ont fait son embauche, l’entraîneur-chef de 53 ans remercie la vie pour la confiance que lui voue l’organisation.

« Je suis très reconnaissant. J’ai une chance avec les Bruins de Boston. Ils m’ont offert une deuxième chance. Mais je suis surtout heureux d’avoir l’occasion de travailler avec une personne comme Patrice Bergeron. C’est un homme incroyable », a lancé Montgomery, que les Stars avaient congédié le 10 décembre 2019.

C’est curieux comme la vie est parfois ironique. Montgomery se trouve aujourd’hui derrière le banc de l’équipe qu’il a maudite durant toute sa jeunesse. Celle qui a bâti la grande rivalité toujours vivante aujourd’hui.

« J’ai regardé tellement de matchs de cette grande rivalité quand j’étais jeune. À cette époque, je n’encourageais pas les Bruins. Maintenant, je suis un énorme partisan des Bruins », a-t-il lancé, sourire en coin.

Humble et modeste

Diriger une équipe aussi bien nantie que les Bruins, dominante autant en attaque qu’en défense, a des apparences de bénédiction pour quelqu’un souhaitant se refaire un nom dans le circuit Bettman. Avec la panoplie de vétérans et de leaders qui occupent ce vestiaire, on pourrait croire que cette équipe se dirige d’elle-même.

« Oui, ça l’est (facile à coacher). Il y a tellement de joueurs qui jouent pour le logo, a mentionné Montgomery dans un français impeccable. C’est incroyable. Je n’ai jamais vu ça. Les Bruins ont tellement de bons gars d’équipe. Ils veulent s’aider les uns et les autres. »

Bruins c. Canadiens
Photo d'archives, AFP

De l’avis de ses joueurs, Montgomery fait preuve d’une belle humilité.

« Jim est un homme modeste. Il méritait cette deuxième chance dans la LNH. Il ne veut pas trop parler de lui, mais il a une immense influence sur les succès de notre équipe, a soutenu Nick Foligno. Nous savons ce qu’il fait derrière la scène. Il est un bon communicateur. Il passe bien ses messages d’une façon claire. »

Une agréable surprise

Choix de deuxième tour (43e au total) en 2003, Bergeron en est à sa 19e saison dans l’uniforme noir et jaune. Montgomery est son sixième entraîneur. Il a donc suffisamment de recul pour être en mesure d’apprécier le travail de son nouveau pilote.

« Je suis agréablement surpris par toutes ses connaissances de hockey et la façon dont il communique avec nous. Sur le banc, il s’ajuste très rapidement. Que ce soit sur le plan individuel ou collectif, il trouve des solutions », a décrit le capitaine de Bruins.

Homme de son temps, Montgomery est à cent lieues de Scotty Bowman, qui lui sert de mentor et avec qui il communique sur une base régulière.

« Non, je n’ai pas les mêmes méthodes que lui au niveau du couvre-feu », a-t-il rigolé.

« Jim a un grand sens de l’humour, a confirmé Bergeron. Parfois, un entraîneur-chef essaie de se garder une réserve pour asseoir une certaine forme d’autorité. Mais il trouve une belle façon de concilier les deux. Il sait faire rire les gars, mais également être sérieux. »

Manifestement, c’est une recette qui fonctionne.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.