/sports/opinion/columnists
Navigation

Caufield et Brisson en contrôle

Flames c. Canadiens
Photo d'archives Cole Caufield devrait signer un contrat semblable à celui de Nick Suzuki.

Coup d'oeil sur cet article

Difficile de se faire à l’idée que la saison de Cole Caufield soit terminée. C’est toute une bombe, mais je ne crois toutefois pas que cette blessure affectera ses négociations de contrat.

Je ne sais pas à quel moment le directeur général, Kent Hugues, annoncera la mise sous contrat à long terme de Caufield, mais je crois toujours qu’il signera une entente semblable à celle de Nick Suzuki, d’autant plus qu’on dit que son épaule sera guérie à 100 % au début de la saison 2022-23.

Soyons honnêtes ! Caufield a été repêché avec l’étiquette de marqueur et il a livré la marchandise dès son arrivée à Montréal à la fin de la saison 2021. Détenteur du trophée Hobey-Baker comme meilleur joueur de la NCAA, il a aidé le CH à se rendre en finale de la Coupe Stanley.

Ce fut plus difficile en début de saison 2021-22, mais depuis l’arrivée de Martin St-Louis, il affiche toutes les caractéristiques d’un marqueur de 40 à 50 buts par saison, ce que l’ancien directeur général, Marc Bergevin, espérait.

De plus, la bonne humeur du patineur de 22 ans est contagieuse et quand St-Louis dit que son enthousiasme est ce qui va manquer le plus à l’équipe, ça démontre à quel point il est précieux.

Voilà une carte de plus dans le jeu de l’agent, Pat Brisson. Il arrive parfois que les marqueurs ne soient pas les joueurs les plus populaires dans un vestiaire, mais ce n’est visiblement pas le cas de Caufield qui a conquis bien plus qu’un vestiaire de hockey, mais le Québec en entier. 

D’ailleurs, on le voit déjà dans plusieurs publicités, et côté marketing, il vaut de l’or.

Une main pleine

Brisson a une main pleine pour négocier un contrat de huit ans, avoisinant les 60 millions. La chimie entre Suzuki et Caufield crève les yeux et Hugues a toutes les raisons du monde de les associer à long terme, tout comme les Blackhawks de Chicago avaient fait avec Jonathan Tœws et Patrick Kane.

Hugues doit maintenir l’enthousiasme de Caufield et j’ai l’impression que les négociations ne seront pas un problème. Pas question de gâcher la sauce en tentant de le signer au rabais. Je ne vois pas comment le D.G. du CH pourrait réduire la valeur ou la durée de l’entente. 

Il a toujours prôné les contrats à long terme pour les vedettes, comme avec son ancien client, Vincent Lecavalier.

Hugues peut peut-être demander à Brisson et Caufield de lui laisser un peu de marge de manœuvre pour d’autres contrats, mais Brisson représente ses clients d’abord et avant tout et il n’est pas le dernier venu.

Bref, on sait que les deux parties veulent s’entendre et ce n’est qu’une question de temps avant d’imprimer les papiers et qu’on les signe de part et d’autre. Il n’y a pas urgence.

Besoin de vedettes

On a besoin de vedettes à Montréal. Caufield répond à tous les critères et Hugues le sait très bien. Malgré sa blessure, le patineur du Wisconsin est dans le siège du conducteur.

On a tous une petite crainte que Caufield se blesse à répétition comme ce fut le cas de certains joueurs, mais personne ne peut faire de prédictions crédibles en ce sens. Connor McDavid a subi une sérieuse blessure au genou à sa saison recrue et il brille de tous ses feux depuis 2016.

Pour l’instant, espérons que l’opération à l’épaule soit un succès. Chose certaine, c’est le meilleur moment de procéder. 

Caufield n’a plus rien à prouver pour son contrat et l’équipe ne va nulle part. Inutile de prendre des risques et préparons la saison 2022-23.

En terminant, je lève mon chapeau à Samuel Montembeault. Il connaît toute une séquence et il livre le genre de performance dont a besoin le Tricolore, soir après soir. 

– Propos recueillis par Gilles Moffet

 

Entrefilets 

Brouiller les cartes

Flames c. Canadiens
Photo d'archives, Agence QMI

La perte de Cole Caufield est le clou dans le cercueil des Canadiens. Ils sont désormais condamnés à brouiller les cartes et ils ont compris leur mission. D’ailleurs, leur victoire sur les Maple Leafs de Toronto ne m’a pas surpris outre mesure. Les Leafs ne se sont certes pas présentés au Centre Bell avec la peur de perdre et ça leur a coûté un point au classement. J’ai aimé les propos de Martin St-Louis qui a rendu hommage au travail de l’entraîneur du Rocket de Laval, Jean-François Houle, ainsi que des adjoints. Les joueurs rappelés de Laval, comme Rafaël Harvey-Pinard, font le boulot demandé par St-Louis.


Sutter et Pelletier

Flames c. Canadiens
Photo d'archives, Martin Chevalier

Darryl Sutter a beaucoup fait jaser à la suite de ses commentaires sur Jakob Pelletier. Je n’ai rien contre la vieille mentalité d’être dur avec les jeunes, mais Sutter est allé trop loin, surtout pour un premier match en carrière. Je sais qu’il a parlé personnellement à Pelletier de façon positive, mais dans 20 ans, quand le jeune va se rappeler de son premier match dans la LNH, cette histoire fera partie de ses souvenirs et c’est malheureux. C’est une distraction inutile et je m’attends à ce qu’un entraîneur d’expérience protège un jeune débutant, du moins publiquement.


Bruce Boudreau

Flames c. Canadiens
Photo AFP

Bruce Boudreau était assis sur un siège éjectable chez les Canucks et le président, Jim Rutherford, s’est même excusé pour la façon dont lui et le directeur général, Patrick Alvin, ont laissé traîner le dossier. Par contre, c’est toujours le même scénario avec Boudreau. Il a un impact positif à son arrivée dans une équipe mais ça ne tient pas longtemps. Au moins, Rick Tocchet aura le respect de la chambre.


Max Pacioretty

Flames c. Canadiens
Photo d'archives, AFP

Ça regarde mal pour Max Pacioretty qui vient de subir une deuxième rupture du tendon d’Achille en quelques mois. Il n’a joué que cinq matchs pour les Hurricanes, cette saison et que 39 autres en 2021-22 pour les Golden Knights. Quand tu te blesses aussi souvent à 34 ans, l’heure de la retraite n’est pas très loin habituellement. Un dur coup pour les Canes !

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.