/world/pacificasia
Navigation

Le Journal au Japon: voici à quoi ressemble un CHSLD au pays du soleil levant

japon-vieillissement
Photo Hugo Duchaine La maison Happy Rokken tapisse ses murs de photos.

Coup d'oeil sur cet article

Un CHSLD, une garderie, un centre communautaire... La maison pour ainés Happy Rokken près d’Osaka, c’est un mélange de tout ça ... et ça fonctionne très bien!

«Nous avons environ 200 personnes par semaine qui viennent nous voir», lance le fondateur Yoshihiro Shuto. Nul besoin de préciser que les 40 résidents aînés, qui vivent dans sa maison de soins ne manquent pas de visite.

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Hugo Duchaine, journaliste sur QUB radio : 

Même au Japon, la maison Happy Rokken fait office d’exception. Si la tradition dans le pays a longtemps été pour les enfants de prendre soin de leur parent, l’apparition et la multiplication des CHSLD au pays du soleil levant est devenue inévitable avec le nombre toujours plus élevé d’aînés.

Pour lire la suite du texte, consultez notre dossier spécial en cliquant ici.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.