/opinion/columnists
Navigation

Je veux être nommé Représentant spécial à la lutte contre la Québécophobie

Coup d'oeil sur cet article

C’est Benoit Dutrizac qui a lancé l’idée à QUB Radio, mais je prends la balle au bond.

Il faudrait créer un poste de Représentant spécial à la lutte contre la Québécophobie.

Au gouvernement fédéral !

Et c’est avec beaucoup d’humilité que je propose ma candidature...

UNE PETITE ÉQUIPE

Oh, je sais, j’ai déjà publié des propos controversés sur les Canadiens anglais qui risquent de m’attirer de nombreuses critiques.

Mais Justin va me pardonner.

Qu’est-ce que vous voulez, c’est un gars comme ça. Toujours le cœur sur la main. Prêt à donner une deuxième chance à quiconque crache sur une minorité...

Preuve que je suis l’homme de la situation : même si mon panier est plein, je suis prêt à occuper mes fonctions aujourd’hui même !

Tout ce que je demande, c’est un bureau (situé près d’un Starbuck’s, si possible), deux salles de réunion, un réceptionniste, un secrétaire, une dizaine de chercheurs, des groupes consultatifs implantés dans chaque province, deux assistants, un directeur technique, un directeur spécial des opérations, un directeur des communications, un bibliothécaire, un archiviste, un directeur des affaires juridiques, un conseiller stratégique et trois salles de bain non binaires.

Sans oublier un budget discrétionnaire me permettant de solliciter de judicieux conseils aux experts de la firme McKinsey.

Bref, le strict minimum.

Je sais, ce n’est pas beaucoup, mais on se débrouillera avec les moyens du bord !

Tous ces postes, bien sûr, seront ouverts exclusivement aux Québécois francophones de souche.

Ou aux gens qui s’auto-identifient comme tels.

  • Écoutez Richard Martineau, tous les jours dès 8h30 sur QUB radio :

UN COMBAT SANS FIN

J’ai déjà plein d’idées.

Premièrement, je vais demander à l’historien Frédéric Bastien de monter un atelier de formation qui sera implanté dans toutes les écoles et dans toutes les entreprises du pays, afin de sensibiliser les Canadiens à la réalité des Québécois.

Car le racisme anti-québécois est plus présent qu’on ne le croit !

Même les gens qui se disent ouverts aux Québécois sont contaminés !

En fait, ce sont les pires !

C’est ça qui est dur, avec la lutte au racisme. Non seulement les racistes sont racistes, mais les non-racistes sont racistes !

Ce sont même les plus racistes de la gang ! Car ils nient leur racisme !

Moins tu es raciste, plus tu es raciste, comprenez-vous ?

Avec le résultat que plus tu combats le racisme, c’est-à-dire plus tu transformes les racistes en non-racistes, plus tu as des racistes !

C’est sans fin...

Voilà pourquoi je demande un mandat de 25 ans.

Minimum.

SPEAK WHITE

Deuxièmement, je vais commander à Sophie Faucher un spectacle composé d’extraits de plusieurs œuvres marquantes : Speak White de Michèle Lalonde, Nègres blancs d’Amérique de Pierre Vallières, Race de monde de Victor-Lévy Beaulieu.

Et troisièmement, je vais faire pression auprès de Justin Trudeau pour qu’il nomme Mathieu Bock-Côté ministre du Patrimoine !

J’ai déjà hâte de voir à l’œuvre l’interprète en langue des signes lorsque Mathieu prononcera son premier discours !

Ça risque d’être épique !

On n’aura jamais vu des bras bouger aussi vite depuis Bruce Lee dans Enter the Dragon !

Bref, voilà. Je suis prêt.

Et je ferai tout ça pour un modique salaire à six chiffres.

Que voulez-vous, quand on a sa culture à cœur ! 

Un gouvernement généreux !

Eric Girard
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
Eric Girard

Qui a dit que le gouvernement du Québec ne secourait pas les gens dans le besoin ?

Afin de les aider à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre, Québec a accordé de généreuses subventions à des petites PME familiales qui tirent le diable par la queue : 3,2 millions $ à Suncor, 9,3 millions $ à Rio Tinto...

Cette solidarité fait chaud au cœur ! Surtout lorsqu’on sait que Suncor, établie dans l’une des villes les plus hostiles au pétrole, Calgary, n’a engrangé que 3,99 milliards de bénéfices au deuxième trimestre de 2022 ! 

Ce petit coup de pouce va aider ces entreprises à échapper à la faillite... 

La Colombie-britannique tripe fort

La Colombie-Britannique a décriminalisé la possession de drogues dures à des fins personnelles. 

Vous pourrez vous promener avec 2,5 grammes de coke, de crack ou d’héroïne sur vous sans craindre d’être arrêté !

Mais la vente de ces drogues, par contre, demeurera illégale. 

Vous avez bien lu : vous pourrez en acheter. Mais on ne pourra pas vous en vendre. 

Quand c’est dans la main de votre pusher, c’est illégal, mais quand c’est dans votre main, hop ! ça devient légal.

Méchant tour de magie, non ? 

Trudeau le professeur

Justin Trudeau a expliqué aux Canadiens pourquoi les Québécois étaient méfiants envers la religion. 

Pourquoi nous tenons tant à la laïcité. 

« Il faut que les gens comprennent qu’il y a deux visions de ce qu’est une société laïque au Canada », a-t-il dit. 

Bref, notre premier ministre a tenté de calmer le jeu et expliqué aux Canadiens que la loi 21 n’est pas une attaque frontale contre les droits et libertés.

Mais il veut quand même l’attaquer devant la Cour suprême. 

Quelqu’un comprend quelque chose là-dedans ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.