/sports/soccer

Messi pilote le PSG sans Neymar ni Mbappé

Messi pilote le PSG sans Neymar ni Mbappé
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Lionel Messi a montré la voie! Sans ses habituels complices Neymar et Kylian Mbappé, l'Argentin a guidé le Paris Saint-Germain d'un but lumineux contre Toulouse (2-1) samedi en Ligue 1, alors que Lyon s'est relancé à Troyes grâce à ses jeunes (3-1). 

• À lire aussi: Planète soccer: Nice interdit à Marseille

• À lire aussi: Le CF Montréal retarde le dévoilement de son nouveau maillot

Sans Mbappé ni Neymar, Messi guide Paris

Paris, longtemps muselé lors de cette 22e journée, n'a pas réglé tous ses problèmes et toutes ses imprécisions, mais ce succès signé Messi fera du bien à l'équipe de Christophe Galtier: le PSG conforte sa première place de L1 (54 pts) avant le classique contre Marseille mercredi en Coupe de France, mais surtout à dix jours du choc européen contre le Bayern Munich.

«L'état d'esprit a été bon, même si ça n'était pas le meilleur des matches », a résumé le capitaine parisien Marquinhos au micro d'Amazon Prime Vidéo. « De plus en plus, on retrouve notre forme.» 

Seul bémol de la soirée, une nouvelle blessure est venue affaiblir l'effectif parisien avec la sortie précoce de Renato Sanches (cuisse), en larmes, qui voit s'éloigner les retrouvailles avec son ancien club munichois le 14 février en huitièmes de finale aller de Ligue des champions.

Si elle est confirmée, son indisponibilité s'ajoutera à celle de Mbappé, blessé à une cuisse mercredi contre Montpellier (3-1).

En l'absence de Mbappé, et sans Neymar (gêne à l'adducteur) ni Marco Verratti (suspendu), Paris a eu du mal à dompter Toulouse, qui a mené au Parc des princes après un joli coup franc de Branco van den Boomen (20e).

Mais un éclair d'Achraf Hakimi, une frappe lointaine du gauche de la part du latéral droitier (38e), a remis Paris à hauteur, avant que Messi, décalé par Hakimi, ne donne l'avantage au PSG de sa « spéciale », cette frappe au ras du poteau depuis l'entrée de la surface (58e). Le septuple Ballon d'Or a également trouvé deux fois les montants.

« Lionel Messi a pris le leadership de cette équipe », a estimé Galtier à l'issue de la rencontre. « Il a été une locomotive très importante, à l'image de son but et des situations qu'il a créées. »

Dans une fin de match crispante, les Parisiens n'ont dû leur salut qu'à plusieurs parades du gardien Gianluigi Donnarumma mais l'essentiel était de gagner, avant un rude enchaînement de matches: Marseille en Coupe, Monaco en L1, le Bayern en C1, puis Lille et à nouveau l'OM en L1.

La jeunesse lyonnaise donne de l'air à l'OL

Trop irrégulier cette saison, Lyon a retrouvé un peu d'allant en s'imposant à Troyes grâce notamment à Bradley Barcola (20 ans) et Rayan Cherki (19 ans).

Au stade de l'Aube, l'équipe de Laurent Blanc a marqué avant la pause par Barcola, servi par un autre joueur issu de la formation lyonnaise, Maxence Caqueret, pour son tout premier but en L1 (43e).

Puis Cherki, un temps convoité par le PSG au mercato de janvier, a enfoncé le clou au bout d'une percée solitaire qu'il a conclue du pointu (59e).

La réduction du score de Rony Lopes (62e) a néanmoins ramené le doute dans les têtes lyonnaises, avant la délivrance, une frappe limpide d'Alexandre Lacazette en lucarne (90e+4).

Ce succès permet à l'OL (8e, 32 pts) de se replacer provisoirement en première partie de classement, tandis que Troyes (16e, 19 pts) reste sous la menace de la zone de relégation.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.