/news/currentevents
Publicité

Retrouvée morte chez elle... deux ans et demi après son décès



Les voisins d’une quinquagénaire qui a été retrouvée sans vie deux ans et demi après sa mort veulent poursuivre l’association de logement qui aurait ignoré tous les signaux d’alarme à plusieurs reprises.

Vêtu d’un pyjama bleu et d’un chandail blanc, le squelette de la secrétaire médicale Sheila Seleoane, 58 ans, a été retrouvé dans son appartement en février 2022, a rapporté la BBC lundi.

Asticots qui tombent du plafond, odeur nauséabonde provenant de l’appartement, boîte postale inondée: les voisins avaient pourtant sonné l’alarme à plusieurs reprises auprès de leur association de logement, Peabody, depuis la mort de la femme en août 2019.

Mais l’organisation «ne semble pas avoir vu, écouté [...] les voisins, ou avoir joint les points», a indiqué un rapport indépendant commandé par cette dernière, décrivant une culture bureaucratique qui ne «mettait pas le client au cœur des actions».

Car même si la femme payait toujours son loyer à temps, personne n’a contesté ou visité son logement quand elle a cessé les paiements.

Pire encore, sans même lui avoir parlé, la compagnie aurait appliqué pour un programme gouvernemental en son nom, afin qu’un crédit lui soit envoyé chaque mois. Ce programme sert normalement aux locataires qui peinent à payer leurs factures, a expliqué le média anglais.

La compagnie n’aurait pas non plus contesté le fait qu’elle n’aurait pas répondu à sa porte pour la vérification annuelle de son système d’électricité au gaz, préférant plutôt lui envoyer une lettre puis couper son alimentation en gaz.

La compagnie a eu plusieurs «opportunités manquées» de trouver le corps de la femme, a poursuivi le rapport.

Les voisins, qui peinent à se remettre de l’horreur, ont de leur côté entamé des démarches juridiques auprès d’avocats, dans le but d’obtenir des dommages-intérêts, ont-ils confié à la BBC.







Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.