/investigations
Publicité

Les installateurs de piscine qui auraient menacé des clients démarrent de nouvelles entreprises

Les propriétaires de Piscines Élégance et d’Excava-Plus viennent d’enregistrer deux compagnies

Vous voyez cet article car vous êtes connecté.

Article réservé aux utilisateurs connectés. Se connecter

Dominic Flamand (gauche) est propriétaire de Piscines Élégance, alors que Patrick Laurendeau (droite) est propriétaire de l'entreprise Excava-Plus.
Dominic Flamand (gauche) est propriétaire de Piscines Élégance, alors que Patrick Laurendeau (droite) est propriétaire de l'entreprise Excava-Plus. PHOTOS TIRÉES DES PAGES FACEBOOK DE DOMINIC FLAMAND ET PATRICK LAURENDEAU


Les propriétaires de Piscines Élégance et d’Excava-Plus, qui auraient menacé des clients après leur avoir facturé des dizaines de milliers de dollars en extras lors de l’installation de leur piscine creusée, viennent de démarrer de nouvelles compagnies.

• À lire aussi: Ruinés par leur nouvelle piscine: le vendeur rappelé à l’ordre

• À lire aussi: L’installateur de piscines qui chargeait des extra faramineux conteste sa condamnation 

• À lire aussi: Un couple «pris en otage» par des installateurs de piscine obtient 18 500$ en dédommagement

Le dirigeant de Piscines Élégance, Dominic Flamand, et son sous-traitant Patrick Laurendeau, un ancien trafiquant de drogue à la tête d’Excava-Plus, auraient fait vivre un cauchemar à plusieurs clients lors de l’installation de leur piscine creusée en fibre de verre, révélait en janvier notre Bureau d’enquête. 

Près d’une vingtaine de poursuites au civil impliquent maintenant Piscines Élégances, et au moins deux plaintes à la police ont été déposées, selon nos informations. À la suite de nos reportages, le site web et la page Facebook de Piscines Élégance ont disparu de la toile, et le local commercial, situé à Québec, a été fermé.  

Nouvelles entreprises

L’installation de piscines et l’excavation ne semblent toutefois pas terminées pour messieurs Flamand et Laurendeau, qui ont inscrit simultanément deux nouvelles compagnies au Registraire des entreprises du Québec au cours des dernières semaines.

Le 30 mars dernier, Patrick Laurendeau a démarré avec une actionnaire Les Constructions Rosa, qui donne dans les travaux d’excavation, le nivellement, la construction et la rénovation de bâtiments résidentiels. Le lendemain, Dominic Flamand a incorporé Fibre de verre Pro, une entreprise spécialisée dans l’installation de piscines privées.  

Dans un bref échange téléphonique, Dominic Flamand admet avoir enregistré la compagnie Fibre de verre Pro, mais soutient être dans l’incapacité de l’opérer pour le moment. Il confirme être dans des démarches pour fermer définitivement Piscines Élégances. 

L’entrepreneur a dit ignorer l’existence des Constructions Rosa, la nouvelle compagnie de son sous-traitant, Patrick Laurendeau. Ce dernier n’a pas rendu nos appels. 

  •  Écoutez la chronique Crime et Société avec Félix Séguin, journaliste au Bureau d’enquête de Québecor au micro de Richard Martineau via QUB radio : 

RBQ dans le dossier

Notons par ailleurs que, dans la foulée de nos reportages sur Piscines Élégance, la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) s’est intéressée au cas de Patrick Laurendeau, à la tête d’Excava-Plus. Cette dernière est détentrice d’une licence d’entrepreneur spécialisé.  

«Ce dossier est d’intérêt pour la RBQ», a commenté le porte-parole Sylvain Lamothe. 

M. Lamothe précise d’ailleurs que la nouvelle compagnie de Patrick Laurendeau, Les Constructions Rosa, ne détient pas de licence à l’heure actuelle.  

«Pour agir à titre d’entrepreneur et œuvrer dans le milieu de la construction au Québec, une licence est requise», indique M. Lamothe.

Extras et menaces

Rappelons que plusieurs clients ruinés après avoir fait affaire avec Piscines Élégance et Excava-Plus avaient accepté de raconter le calvaire vécu lors de l’installation de leur piscine en fibre de verre. 

Dominic Flamand (gauche) est propriétaire de Piscines Élégance, alors que Patrick Laurendeau (droite) est propriétaire de l'entreprise Excava-Plus.
Photo Didier Debusschère

Dès le début des travaux, Piscines Élégance aurait évoqué des complications pour facturer des dizaines de milliers de dollars supplémentaires. Les clients devaient payer ces extras, sans quoi les travaux seraient suspendus, la compagnie repartirait avec la piscine ou prendrait leur maison en garantie par le biais d’une hypothèque légale, entre autres. 

Un couple de Québec s’était fait charger 177 000$ pour une piscine qui devait à l’origine lui coûter 95 000$. Un autre, de Roberval, avait reçu une facture supplémentaire de plus de 91 000$, alors que le montant du devis initial s’établissait à quelque 37 000$.

Dominic Flamand soutenait quant à lui que ces extras étaient justifiés et il nie avoir menacé qui que ce soit. 

Avec Marc Sandreschi et Philippe Langlois

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.







Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.